La Ligne 13

17 avril 2014

Pain perdu sans collier

Je ne sais pas ce qui se passe en ce moment,
mais les sucreries abondent sur mes derniers billets...
Mmmmm...
Encore une petite parenthèse régressive, avec ce que nos amis 
anglo-saxons appellent le "french bread",
le fameux pain perdu aux doux parfum d'enfance.

 IMG_2592 IMG_2598 IMG_2600 P1160631

En version briochée tant qu'à faire, nappée de coulis de kumquats,

P1160630 IMG_2596

et accompagnée de quelques ciflorettes hors de prix
au goût délicat de fraises sauvages.

{l'assiette-fleur en porcelaine vient de la
boutique du musée Jacquemart-André}

Posté par Triskell1 à 13:08 - - Commentaires [19] - Permalien [#]


13 avril 2014

English rabbits

Bientôt Pâques : encore une bonne raison de manger du chocolat.
Et puis surveiller les lapins.
Guetter les cloches.
Dénicher les oeufs. *

P1160806 P1160809

P1160813 P1160807

En furetant chez Marks & Spencer, je tombe sur
ces ravissants crackers, réplique "easterienne" de ceux
traditionnellement proposés à Noël.

P1160684

Si vous avez de jeunes enfants dans votre entourage, vraiment, 
impossible de résister ! D'autant que la boîte se transforme en petit théâtre,
 

     P1160666 P1160727

     P1160669 P1160664

et que chaque cracker contient les éléments
d'une figurine que l'on peut mettre en scène.

P1160687 P1160704

 P1160702 P1160694 

Mais M & S, qui sont décidément de chics types, 
pensent aussi aux grands... Avec ce gros-gros oeuf en chocolat noir,
niché 
dans une boîte si belle qu'on la gardera forcément après...
(quoi, une de plus ?)

* Et si vous tenez absolument à manger de l'agneau,
alors qu'il soit en chocolat, en nougat, ou en gâteau
comme le lamala alsacien...

Posté par Triskell1 à 10:47 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : , ,

08 avril 2014

Une journée à Saint Jean de Beauregard

Rien que le nom, hein ? Avouez, ça sonne bien, non ?
Ma dernière visite aux fêtes du jardin remonte à quelques années :
la frustration de ne pas en avoir, m'avait fait haïr tous ces visiteurs
que je voyais repartir, la brouette arrogante en avant,
les bras chargés d'arbres et un fin sourire aux lèvres
à l'idée de ces beaux dimanches
passés les mains dans la terre...

IMG_2606 IMG_2610

IMG_2624 IMG_2621

IMG_2651 IMG_2617

IMG_2612 IMG_2640

Et puis l'envie m'a reprise, avec pour objectif de faire
de mon rebord de fenêtre de cuisine, l
e plus beau petit jardin de Paris...

IMG_2613 IMG_2620

IMG_2634 IMG_2648

Alors en attendant ce moment exceptionnel que sera la visite de mon jardin,
je vous invite à profiter de ce petit reportage façon "Maman mule",
témoignage d'une très belle journée à Saint Jean de Beauregard.

IMG_2623 IMG_2638

IMG_2626 IMG_2664

IMG_2630 IMG_2650

IMG_2654 IMG_2658

  IMG_2673 IMG_2679   IMG_2645 IMG_2680

Au passage, découverte d'une créatrice de bien jolis accessoires
confectionnés à partir de tissus de grandes maisons (Frey, Nobilis...)

P1160742 P1160743

P1160747 P1160746

et craquage pour ce petit cabas réversible 100 % no leather. 

{ça y est, mon addiction aux sacs à main est en phase
avec mes convictions sur la cause animale !}

P1160750 P1160738

 {la petite couronne vient aussi de là-bas}

Posté par Triskell1 à 20:05 - - Commentaires [30] - Permalien [#]
Tags : ,

06 avril 2014

Le meilleur goûter du monde

Hier, en revenant de mon Biocoop, envie soudaine d'une tartine épaisse
couverte de confiture de figues.
Ou mieux, la tartine d'un côté, et la confiture à part.

P1160453 P1160458

P1160460 P1160455

Pain aux graines de lin et tournesol Biocoop.
Confiture: production maternelle grâce à un figuier fou et très productif
acheté à la jardinerie de la Bambouseraie d'Anduze,
et qui se plait merveilleusement dans l'Ouest.

 P1160512 P1160715

Beurre demi-sel au Monop du coin.
{Mon arrière-grand-mère le faisait elle-même,
et j'assistais fascinée à ce petit miracle qui lentement 
transforme la crème en motte onctueuse et d'un beau jaune bouton d'or.}

Réapprendre le rite du goûter, ne pas trop manger
le midi pour laisser "une petite place"...
Et vous, quel est votre goûter préféré ?

Posté par Triskell1 à 08:10 - - Commentaires [32] - Permalien [#]
Tags : , ,

30 mars 2014

Rose de plaisir

Beaucoup de bleu dans mes univers, pour sa douceur, son intemporalité,
son chic sûrement et sa beauté sans aucun doute.
Quid du rose auquel on l'oppose si souvent ?

P1160598 P1160421

P1160389 P1160416

P1160411 P1160595

 Le rose est joyeux, tonique et gourmand ! 
Si l'on est bleu de peur, on est en revanche bien rose de plaisir, non ?

P1160612 P1160424

Petites semoules à la vanille et aux raisins, 
dans des pots de yaourt anciens;
pivoines renoncules et anémones du marché;
nième carré de tricot rose dragée;
et les aimants du Monop'...

Posté par Triskell1 à 23:08 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
Tags : ,



23 mars 2014

Nuances de bleu

A Chatou, le week-end dernier, les brocanteurs se doraient encore au soleil,
et il y avait dans l'air une allégresse printanière communicative. 

IMG_2487 IMG_2478

IMG_2489 IMG_2486

IMG_2490 IMG_2492

Peu de photos, certains n'aiment pas, c'est compréhensible et c'est dommage.
Beaucoup de belles choses, mais pour une habituée des vide-greniers,
à des prix pas du tout printaniers, eux...

P1160496 P1160497

P1160502 P1160500

Sauf ces six assiettes très légèrement bleutées, monogrammées, négociées
avec le sourire, et très rapidement mises en situation.

 

Posté par Triskell1 à 16:05 - Commentaires [33] - Permalien [#]

17 mars 2014

Osez osez Joséphine

Le musée du Luxembourg n'a certes pas l'arrogance des Grands,
mais il a l'avantage d'abriter un mini-salon de thé Angelina,
de donner sur le Luco*, et de proposer
des expositions temporaires de qualité.

IMG_2431 IMG_2436

IMG_2450 IMG_2439

A l'honneur depuis quelques jours, Joséphine de Beauharnais,
qui fut incontestablement le grand amour de Napoléon 1er. 
Splendide scénographie autour de sa vie, son quotidien et son siècle.
On révise joliment nos leçons d'histoire, on se prend à rêver
devant ses parures, ses robes, sa vaisselle,
dont d'élégantes flûtes à Champagne
au design incroyablement actuel.

IMG_2456 IMG_2442

IMG_2448 IMG_2428

Superbe initiative de la part des décorateurs, d'avoir choisi
un univers bleu-gris rehaussé de touches d'or pour présenter l'exposition.

P1140108 P1160380

P1130892 P1120218

P1120996 P1150037

   Raffolant de cette couleur, je me suis amusée à en décliner quelques idées
un peu disparates pour la retrouver, en transparence, sous mes pas, 
sur les murs de ma chambre,
dans les volets clos, dans les étoiles...

Exposition : Joséphine ICI

* Ainsi nomme-t-on le Jardin du Luxembourg

Posté par Triskell1 à 14:02 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 mars 2014

La petite librairie

Mes lectures depuis quelque temps ne me procuraient plus le même plaisir.
Mauvais choix ? Pas la tête à ça ? Déception d'un roman trop "vendu" ?
Quelques belles surprises cependant, inattendues, comme le premier,
acquis chez Emmaüs à Bougival.

IMG_2122 P1160473P1160360  P1160347

Le corps de Liane, de Cypora Petitjean-Cerf

Aussi inclassable que le patronyme de son auteure,
un roman foutraque, plein de femmes et de filles extras et ordinaires.
(Les hommes sont en retrait, enfuis, morts,
beaux comme des Italiens les soirs d'été...)
On les aime toutes, d'Huguette, la grand-mère qui n'aime pas la frangipane
mais s'oblige à manger des galettes pour donner les fèves à Christine,
sa fille qui les collectionne, à Roselyne la copine
plus douée pour le crochet que pour les études,
de Lamia la nièce de l'épicier à Eva la bonne clone de Marilyn,
même Armelle la peste presque attachante.
Et Liane, bien sûr, qui refuse de grandir, qui se demande
ce qu'est une fille, qui préfèrerait que ses seins poussent à l'intérieur,
et avance doucement dans la vie, celle qu'elle s'est construite
parmi toutes ces femmes, mères par devoir ou par hasard.
Roman délicieux et, oserais-je, jubilatoire comme on dit maintenant
-je n'aime pas ce mot servi à toutes les sauces - 
sauf que cette fois au moins, c'est vrai.

 P1160357  P1160377 IMG_2308  P1160374

La vie bon train, de Etienne Faure 

J'avais acheté cet ouvrage avec pour dessein de ne le lire
que dans le train (celui qui va vers l'Ouest).
Promesse-presque-tenue.
Il va bien avec le bruit des valises à roulettes, les jingle dans les gares,
le magazine glissé dans le filet et
les regards tendus vers le panneau des départs.
Il se déguste comme le café-carton de la voiture-bar,
il donne envie de partir n'importe où, pouvu qu'on ait sous les yeux
le paysage fuyant derrière la vitre, les fermes perdues,
les châteaux innombrables (en tous cas sur la ligne Paris-Nantes !)
les chevaux dans les prés et les villages ronronnants
et semble-t-il figés dans le temps, comme des décors de vieux films, 
l'élégance des nuages...

  P1160468 P1160379 P1160380 P1160470

Grâce, de Delphine Bertholon

« Dès que je passai le seuil de la maison,
je sus que quelque chose n’allait pas. »

Nous sommes cueillis, dès la première phrase, par le mystère
qui ne quittera pas l'atmosphère de ce beau roman.
Nathan, jeune veuf père de jumeaux surdoués, vient passer
les fêtes de Noël chez sa mère, Grâce.
Car c'est bien elle l'héroïne de ce thriller
habilement construit sur deux époques.
Où se cache le père de Nathan ?
Et cette jolie Polonaise, jeune fille au pair autrefois au service
de Nathan et de sa soeur Lise , qu'est-elle devenue ?
Une ambiance lourde et chabrolienne, voire hitchcockienne
pèse sur la maison aux esprits.
Delphine Bertholon a un vrai talent de narratrice, un sens du suspense maitrisé,
qui donne envie de la retrouver dans son
dernier ouvrage paru l'an dernier : Le soleil à mes pieds

  P1160367 P1160434

Les heures souterraines, de Delphine de Vigan

Mathilde, Thibault. Deux destins, deux solitudes parallèles, 
broyées par la violence de la vie actuelle 
dans ces villes "de grande solitude".
Elle: un mot de trop, un jour, à son patron, 
et son existence va basculer dans l'horreur.
Lui : un quotidien de médecin au domicile de ses patients, 
l'enfer des embouteillages, la triste banalité des corps malades, 
la folie emprisonnée dans l'obscurité des appartements, 
la fin d'une histoire qui n'est même pas d'amour. 
Une date : le 20 mai, où tout s'arrête, ou recommence...
A lire un jour de pluie, près de votre lampe de chevet préférée, 
avec un thé brûlant en écoutant le 
Le cantique de Jean Racine de Gabriel Fauré

{et après vous vous faites le premier De Funès venu pour évacuer tout ça}

 

Posté par Triskell1 à 22:17 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : ,

03 mars 2014

Brumes hivernales

Peu de lumière. Ciel bas. Chercher la couleur. En vain.
Alors juste un billet presque sepia, sur mes petites "mousses" chéries,

P1160197 P1160218

P1160275 P1160200

sur mes lectures qui, malgré les apparences,
ne sont pas des romans de gare
{mais je vous reparlerai très vite de ce livre}

P1160334 P1160326

P1160329 P1160336

et sur mon premier petit panier qui en aucun cas, ne saurait
égaler ceux de Laurence * ou Prunelle, mais dont, je l'avoue,
je ne suis pas peu fière...

 P1160305 P1160302

 Et puis, finalement, j'ai trouvé du rouge dans mon armoire à confitures **!

* les fleurettes au crochet sont l'oeuvre de Laurence

** figues et pêches du jardin de la Trocardière

Posté par Triskell1 à 12:38 - Commentaires [27] - Permalien [#]

24 février 2014

Garbodjeminokera *

Le temps d'un week-end, saisir quelques instants à la volée
d'un quotidien sans histoires.

IMG_2179 IMG_2177

P1160285 IMG_2155

IMG_2164 IMG_2170

Rien d'exceptionnel : un jardin qui ne sait plus très bien
où il en est côté saison,
une chatte semi-sauvage qui prend la pose parce qu'elle vient
de découvrir le moëlleux d'un fauteuil,

P1160065 IMG_2184

IMG_2283 P1160290

tout ça ronronne, tandis qu'à deux pas, dans la ville...

IMG_2196 IMG_2206

 J'ignore si Anne est contre l'aéroport, mais le centre de sa bonne ville
a été purement et simplement mise à sac...

 keep-calm-and-avoid-ze-manif keep-calm-and-stay-at-home-96 

IMG_2257

IMG_2272

Ces jolies choses croustillantes ne sont pas des beignets,
mais des bottereaux,spécialité du sud Loire.

* Edit du 24/02 : titre absolument intraduisible, difficilement explicable,
inhérent à la dégustation des bottereaux,
un retour vers l'enfance en quelque sorte...
Je suis sûre que vous avez tous et toutes ces petits mots
qui n'ont pas dépassé les frontières protégées de la famille !

Posté par Triskell1 à 07:40 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
Tags : , , ,



Fin »