La Ligne 13

19 novembre 2017

Slow

Des années de rythme "fast" m'ont modelée de telle sorte que j'ai toujours
eu la sensation d'être sur la brèche, quelles que soient les circonstances.
M'autoriser à passer en mode "slow" est un luxe inestimable,
même si je sais que son apprentissage ne se fera pas tout seul.

Quelle meilleure saison qu'une fin d'automne, avec son ciel bas
et lourd liseré de brume pour prendre les résolutions qui s'imposent ?

 IMG_8386 IMG_8346 IMG_8392 IMG_8373

{boule de Noël lumineuse en biscuit Sostrene Grene}

Posons-nous. Ne sortons que si nécessaire. Celui du quotidien. 
Un bon bouquin mérite qu'on lui accorde un peu d'attention.
Le lit reste un peu en vrac ? Il s'en remettra.
Et puis voilà un avant-goût de Noël avec ces petits cadeaux,
si joliment emballés. Comme on ne s'y attendait pas, on patientera
jusqu'au 
moment propice pour les ouvrir. Lentement.

IMG_8406 IMG_8573IMG_8417 IMG_8574IMG_8412 IMG_8409

{aimants fleurs en porcelaine Le Petit Atelier de Paris; plaque de métal Mint & Lilies; 
ciseaux Dentelles Oxydées; carnet Sostrene Grene;}

Ce carnet de jardin jamais ouvert, n'est-ce pas le bon moment pour l'entamer ?
Pas besoin de sabots pour descendre dans le mien : j'ouvre ma fenêtre de cuisine
et j'y suis. Petite taille, rempotage, boutures, arrosage, je prends le temps
de consulter Anaïs, ma gourou des balconnets urbains.
Ma main n'est pas verte, sans doute par négligence et impatience.
Idée : donner des prénoms à mes plantes, ça peut rendre le rapport
plus intime. Augustin le thym, Léon l'estragon, Cyril le persil,
Eric le basilic, Aimée la pensée, Noé le kalankoë...
Je suis preneuse de suggestions pour la sauge.

IMG_8571 IMG_8579IMG_8581 IMG_8572

{petit cache-pot céramique L'Elève de Montmartre; autre cache-pot jardinerie londonnienne;
étiquette en métal écureuil cadeau de Christine}
 

Entretemps j'ai fini par déballer les cadeaux. De belles choses gourmandes.
Je ne sais pas si vous connaissez la Confiture Parisienne châtaignes et poires,
mais n'y plongez surtout pas la cuiller si vous avez décidé de faire
une cure détox avant Noël. Car vous finirez le pot.
Le mini stollen, idem,
le temps d'aller chercher l'i-phone pour l'immportaliser, il ne restait
plus que des miettes peu photogéniques. Un petit espresso pour faire passer ?
Et voilà que Monoprix concurrence George dans le monde impitoyable de la capsule
qui fait du bon café. Qui l'emportera ? Réponse le 1er décembre.

IMG_7937 IMG_7943IMG_7938 IMG_7929

Un rendez-vous à l'autre bout de la ville ? Pas besoin de courir.
On descend une station de métro plus tôt, afin de traverser le merveilleux
Jardin de Bercy, encore un peu automnal, on passe devant la Maison du Jardinier
et ses volets de bois couleur lavande, on s'amuse à shooter des nigelles blanches,
parce que ces modestes fleurs, tout simplement incroyables de finesse
et d'élégance, méritent de l'attention ... Un petit moment de beauté emprunté
à la nature ne peut être une perte de temps.

IMG_8599 IMG_8453IMG_8455 IMG_8588

{j'ai craqué pour le petit cabas à pompons, à offrir à Léonie, et sur le mini miroir de rotin;
le sautoir bleu et or a été également acheté au même endroit lors d'une vente privée précédente}

La tricothérapie (associée à la ronronthérapie), est aussi une belle application
de la slow life. Mettre 6 mois pour venir à bout d'une énorme écharpe bleue pastel,
qui gratte et perd ses poils partout, c'est du slow ou je ne m'y connais pas.
Comme le soir tombe vite, on ne l'oubliera pas lorsqu'on ira faire quelques achats
de Noël dans une vente privée en appartement, dont une partie des bénéfices
est reversée à l'Association Perce-Neige.

 IMG_8480 IMG_8498

J'avais aussi envie de vous parler du Salon Créations et Savoir-Faire
qui se termine aujourd'hui, mais le sujet irait à l'encontre du thème
développé ici ! Et puis ce billet est un peu long, non ?
Alors peut-être le prochain...

 

Posté par Triskell1 à 08:44 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , ,


04 novembre 2017

Se faire du bien

En achetant ce livre, je savais par avance que j'allais l'aimer.
Le portrait de son auteure sur la couverture, et le souvenir
d'une lecture ancienne "Et nourrir de plaisir",
me présageaient de délicieux moments.

IMG_8170 IMG_8116IMG_8125 IMG_8175

{Biscuits Fossier; petits coussins Absolument Maison}

Perla (qui n'a pas rêvé d'avoir un aussi joli prénom ?)
nous parle du silence, de la vie, de la mort, de la sagesse du chat,
du blues du dimanche, du pétrissage et du rissolage, de l'échec,
de l'argent, du rire et des rencontres. Autant vous l'avouer,
j'en suis
à la moitié de ma lecture, et je traîne pour finir.
Un petit ouvrage comme celui-ci ne se dévore pas, il se lape,
doucement, et tant mieux si quelques gouttes de bonheur
éclaboussent les personnes que l'on a près de soi.

IMG_8126 IMG_8133

{Globe à mèche et huile de paraffine chez Démodé}

 Se faire du bien, c'est aussi faire des cadeaux, craquer devant quelque chose
que l'on aimerait sans doute pour soi-même, mais que l'on va offrir :
entre l'instant de l'achat et le don, l'objet vous appartient encore un peu, 
une permission tacite de son futur propriétaire...

IMG_8149 IMG_8146IMG_8148 IMG_8150IMG_8196 IMG_8192

Le salon de coiffure où je somme la gentille et experte Karine
de transformer chaque semaine en baguettes mes frisettes impossibles
est situé tout à côté de Mint & Lilies.
Et là, croyez-moi, il n'y a pas de meilleure recette pour se faire du bien.
Qu'on se contente de lécher la vitrine toujours admirablement composée,
qu'on y pointe son museau pour regarder, ou que l'on se laisse aller
à un coup de coeur inévitable, le plaisir est là.

IMG_8089 IMG_8098IMG_8110 IMG_8094

{serviettes H&M Home; soucoupes Gien; assiettes brocante de Chatou;
petit vase l'Elève de Montmartre}

Se faire du bien, certes, et pourquoi attendre un événement particulier ?
Dresser une jolie table, préparer un potage d'automne, une belle salade de kale,
et se laisser aller au dessert en testant un éclair de Génie
qu'on ne connaissait pas encore : ici, le n° 21, Chouchou caramel...

IMG_7969 IMG_7997IMG_8023 IMG_8016

{Impossible de prendre des photos autrement qu'en contre plongée pour éviter les anoraks;
se retrouver plaquée contre une porte, mais quelle porte ! boule à facettes période Louis XIV ;-)

 Pas trop de gourmandises tout de même, ou on risque de ne plus entrer
dans sa robe à paniers pour aller visiter Versailles.
Et là, quel bien on se fait ! Enfin, que l'on aurait pu se faire...
Que penser de cette conception de la culture, des masses déambulant
de pièce en pièce à la même allure que sur le tapis roulant du métro Châtelet,
de la sublime Galerie des Glaces transformée en zone à selfies,
de cet accoutrement jogging/baskets/énorme sac à dos qu'arborent certains
comme s'ils attaquaient la face nord de l'Anapurna ? Nous sommes à Versailles,
bon sang, le vrai, pas à Eurodisney !
 Un peu de tenue ne nuit pas, parfois.

IMG_8082 IMG_8083

 Rester dans l'ambiance grand siècle en déambulant dans le Zara Home
du boulevard des Capucines, sans doute davantage pour l'architecture
du lieu que pour son contenu, parfois un peu bling bling, quoique...
On s'est fait du bien en repérant quelques jolies choses au passage,
en réorganisant les tables dressées par les étalagistes et ravagées par les
visiteurs indélicats (cela vous arrive à vous aussi, de redresser un couteau,
d'aligner un verre, de ramasser une serviette tombée pour que le travail
de cette personne soit respecté ? ou bien suis-je maniaque ?)

IMG_7218 IMG_7217IMG_7216 IMG_7219

Sur le chemin du retour, quand le bruit des moteurs de voitures, des sonnettes
de vélo, des pétarades de scooters vous devient insupportable, emprunter ce chemin
des écoliers de moins en moins secret mais toujours bienfaisant.
La rue des Thermopyles, aux pavés disjoints, à l'allure foutraque,
aux plantes sans gêne, aux mélis-mélos de couleurs
échappant aux consignes du PLU, c'est exactement ce qu'il faut.

IMG_7846 IMG_7866IMG_7868 IMG_7875IMG_7889 IMG_7890

{les deux visuels du bas vous donnent une idée de l'exposition temporaire 
consacrée à l’artiste indienne Jayashree Chakravarty. Superbe !}

Soyons francs : faire plaisir, cela fait du bien, la démarche en cela n'est pas
totalement altruiste. Voir briller les yeux de sa petite-fille devant les trésors 
que recèle le Musée Guimet, consacré aux arts asiatiques, même si soi-même
on n'est pas fan, c'est touchant. Se balader ensuite dans l'automne de Paris
et pousser jusqu'au pied de la Tour Eiffel pour partager un cornet de chichis
(Oh la vilaine grand-mère : gras + sucre, bravo !!! )c'est merveilleux.

IMG_8188 IMG_8190

{Plaque de métal Mint&Lilies et carte Papillon Papillonnage}

Enfin, parce qu'il faut conclure, ne pas oublier l'anniversaire
de petite poupée n°2 fin novembre et trouver tout de suite la carte idéale
qui accompagnera les paquets qui, eux, seront source d'un autre bien-être.

 

 "J'ignore si la joie s'apprend. J'en doute.
Sinon les joyeux seraient plus nombreux.

Mais je suis sûre qu'elle est contagieuse"
Perla Servan-Schreiber
Ce que la vie m'a appris

Posté par Triskell1 à 18:51 - - Commentaires [44] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

20 octobre 2017

Riquiqui

 Vous le savez sûrement si vous me suivez, mais je ne le répèterai
jamais assez car pour moi c'est un vrai souci et un crève-coeur :
je vis dans un tout petit appartement de 48m2. Il me faut donc
composer avec cette contrainte, et modérer mes goûts
qui me pousseraient naturellement vers une belle table
de ferme, des vaisseliers imposants, des canapés king size,
une cuisine à verrière...

Je me suis donc rendue chez LRI * acquérir une petite table
qui peut grandir selon le besoin; et commandé en ligne sur Super Studio 
quatre chaises légères, copies parfaites d'un grand nom du design.

IMG_6691 IMG_7535IMG_6684 IMG_6696
{table LRI; boîtes Sostrene Grene; crayons Belle & Boo; oui, mon bureau est toujours
aussi bien ordonné: je suis une rangeuse compulsive mais je me souviens rarement
à quel endroit j'ai mis les choses...}

Cette table, que vous voyez ci-dessus en situation bureau, est installée
dans la plus grande pièce dite "le salon" et devient table pour recevoir
lorsque j'y mets des rallonges. Je peux caser jusqu'à 8 personnes !

IMG_7435

Un luxe, oui, mais dans ce cas, je suis obligée d'ôter les deux cabriolets, 
de pousser la table basse dans un coin et l'apéro ne peut donc plus
se prendre sur le canapé, lequel revient à sa fonction première :
le siège privilégié de mes chats ;-)

IMG_7174 IMG_7191IMG_7196 IMG_7182IMG_7188 IMG_7206

{ La table dressée pour 6 : on a dîné dans la bibliothèque !}

Et ne me dites pas : "oh mais comme ça tu as moins de ménage à faire!".
Mmouais. Mais il faut tout ranger sinon c'est invivable !
Lorsque je veux sortir la planche à repasser, je dois pousser
un fauteuil, ouvrir un placard, faire attention  à ce que l'escabeau
et le rouleau de bullgom ne me tombent pas dessus, me hisser
sur la pointe des pieds pour attraper le fer; pour l'aspi,
c'est pareil; le Tancarville est coincé derrière une porte
qui reste ouverte pour le camoufler; ma garde-robe d'hiver
est stockée à la cave dans des containers transparents lorsque
c'est l'été et vice-versa; je n'ai ni lave-vaisselle, ni micro-ondes,
ni sèche-linge, ni gros robot ménager, pas de place.

IMG_7395 IMG_7411IMG_7427 IMG_7400

{ ma chambre : je monte sur le lit pour les prises de vue ;-)

Dans la chambre, une autre grande bibliothèque faite sur mesure
occupe tout le mur face à mon lit : j'y ai installé l'écran plat,
des tonnes de bouquins et des petites choses auxquelles je tiens.
L'espace entre le bout du lit et ce meuble est d'à peine 40cm.
Ça tombe bien, je suis plutôt du genre petit format.

IMG_7775 IMG_7759

{cuisine un peu désuette; aucune possibilité de verrière; je dois la refaire,
en plus fonctionnelle, plus design, mais je l'aime tellement comme ça;
le soir les lampes diffusent une douce couleur miel;
c'est une pièce à petit verre de Chablis pris entre copines, ou à gâteaux
qui dorent au four, pas trop une cuisine à pot-au-feu...}

 Ceci ne me calme pas pour autant dans ma frénésie d'exploration
de
s boutiques de décoration, lesquelles m'attirent globalement
beaucoup plus que celles de vêtements. Les marques bien connues de pap
ont désormais presque toutes leur enseigne consacrée à la maison :
H&M, Zara, Cyrillus, Des Petits Hauts, etc. Chez Zara Home justement,
on trouve toujours de très jolies choses, pour faire un cadeau lorsqu'on
est invité, ou pour un coup de coeur beaucoup plus gratifiant
qu'un nième jean ou une paire de chaussures importables (du vécu...)

IMG_6700 IMG_7268IMG_7264 IMG_7270

{en haut à gauche : Zara Home; les autres : Démodé}

 Dans le nouveau concept store de Marie-France Cohen en revanche,
les prix sont globalement moins démocratiques, mais l'ambiance,
ah l'ambiance, cela n'a pas de prix. Installée pour quelques mois
dans une toute petite échoppe, "Démodé" c'est son nom, vous ravira
par l'humeur automnale des assiettes signées Jars, le subtil dégradé
des coussins de velours, les jolis sets de lin simplement
noués d'un fil d'or, les pichets d'allure scandinave, etc.
Ne pas manquer d'admirer l'amusant travail des dalles de carrelage
selon la technique japonaise du kintsugi.  

IMG_7265

Impossible de ne pas conclure avec ce qui émeut
les réseaux actuellement : Gien est chez Monoprix.
Poussée par une force invisible mais néanmoins invincible,
je me suis précipitée vers le magasin le plus proche voir la chose.
Bon, c'est vraiment joli, bien présenté dans des boîtes à camemmbert de folie,
le tout semblant fraîchement sortir du nid de foin de leurs caisses en bois.

IMG_7714 IMG_7669IMG_7670 IMG_7717IMG_7716 IMG_7671

Les assiettes existent en trois tailles : grand, moyen, petit, façon
les trois ours de Boucle d'Or. Je les ai courageusement
reposées après
les avoir tournées dans tous les sens, me souvenant
que je possédais déjà
beaucoup trop de vaisselle,
et en particulier une mignonne série de
véritables Gien d'un bleu parfait, qui m'avaient été offerts
il y a bien longtemps. Le moment pour les sortir peut-être...

 

* La Redoute Intérieurs : super boutique nichée dans un des plus jolis coins du Marais. 

 

Posté par Triskell1 à 19:05 - - Commentaires [64] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 octobre 2017

Un dimanche

D'abord on s'éveille bercée par un doux brouhaha qui semble venir
de la rue en bas. On ouvre les fenêtres sur ce qui ressemble
à un petit souk coloré. Les gens s'agitent, s'invectivent gentiment,
on entend des éclats de rire, de voix. Pas de doute, le vide-grenier
est en train de s'installer.

IMG_7485 IMG_7502IMG_7503 IMG_7490IMG_7504 IMG_7493

Pourtant ils sont de plus en plus décevants, du moins à Paris.
Jouets et vêtements d'enfants semblent avoir colonisé le trottoir,
et lorsqu'on n'est pas concernée, cela devient vite irritant.
Mais il fait plutôt beau, on a 7 euros * en pièces dans son
porte-monnaie, et le plaisir de partager avec ses voisins
de quartier le charme de la chine est réel.

IMG_7498

On finit par craquer pour de jolies assiettes un peu fatiguées, mais
signées Gien, puis pour ce petit sous-verre à l'ancienne abritant
un dessin découpé dans un album de Benjamin Rabier, pour ces deux
petites boîtes en paille auxquelles on finira bien par trouver
un usage, enfin pour une belle BD à l'attention de Léonie
lorsqu'elle montera à Paris la semaine prochaine pour ses vacances.

IMG_7524 IMG_7510IMG_7521 IMG_7519

 Précisons que mon souhait initial était de dénicher une de ces jolies lampes
de bureau anciennes en métal granité, vert d'eau de préférence,
que l'on voit un peu partout en réédition, hélas trop chères...


En remontant mes petits trésors de substitution, je pensais qu'il
fallait rapidement utiliser les belles courgettes achetées
au marché le jeudi précédent, et aussi le lait d'amandes.

Alors en deux temps trois mouvements (allez...quatre...) j'ai fait 
des petits cakes courgettes/tomates séchées/olives. Avec une salade
de roquette aux noisettes, voilà pour le menu du dimanche midi !

IMG_7463 IMG_7468

{serviettes H&M Home; moules La Trésorerie}

Dimanche prochain, c'est vide-grenier rue Daguerre, rendue belle
après des mois de travaux. Je serai marchande cette fois !
Histoire de me débarrasser de tout ce que j'accumule au fil des mois
sans réel besoin, si vous voyez ce que je veux dire...

* Total des achats : 6,50€, hé hé...

Posté par Triskell1 à 07:17 - - Commentaires [43] - Permalien [#]
Tags : , , ,

06 octobre 2017

Un suédois à Paris

Pour moi, LE peintre suédois unique et incomparable,
s'appellait Carl Larsson. C'était avant de découvrir le fabuleux
Anders Zorn, à qui le Petit Palais consacre une belle rétrospective.

Aquarelliste, peintre et graveur, ce génie touche-à-tout a au fil
de ses voyages puisé l'inspiration dont sont nés de véritables bijoux
de finesse et de légèreté. Ses modèles féminins ont la peau diaphane
et rose des jolies filles du Nord, ses jardins sont un éternel printemps,
ses ciels ont la blancheur bleutée et laiteuse de l'opaline.

IMG_7125 IMG_7115IMG_7129 IMG_7127

Mais c'est l'eau qui fascine Anders Zorn, et il deviendra d'oeuvre en oeuvre
un orfèvre sans égal dans sa représentation des lacs, des mers et des ruisseaux.

IMG_7118 IMG_7222IMG_7247 IMG_7148

{Vacances d'été 1886 - La gardeuse de vaches 1908}

Placez-vous à bonne distance du fameux "Vacances d'été" et vous aurez
l'impression, si vos avancez la main, qu'elle pourrait plonger
dans le doux
clapotis de ce grand lac paisible.
Approchez-vous tout près.

Vous ne verrez alors que des traits de pinceaux se croisant.
L'illusion est fabuleuse.

IMG_7145

{Cuisson du pain 1889}

Contemporain de Joaquin Sorolla, merveilleux artiste espagnol
découvert l'été dernier à Giverny (voir billet)il en a la grâce
et l'élégance lorsqu'il représente le labeur, l'effort, la vie simple.

IMG_7114 IMG_7131

{En deuil 1880 - Les filles Schwartz 1889}

Je n'ai volontairement pas publié ses sévères portraits de bourgeois
sanglés dans de sombres et rigides costumes. L'oeuvre de Zorn, foisonnante,
multiple, est telle qu'on peut se permettre de faire une sélection.

IMG_7134

{Mora Marknad 1892}

IMG_7126

Et puis ce Petit Palais, quelle beauté, quel écrin ! Il n'a aucune raison
d'être jaloux de son imposant et prestigieux voisin, juste en face.
La visite ayant été faite
en nocturne, nous n'avons pas
pu profiter du salon de thé en péristyle
donnant sur le jardin.
Une autre fois peut-être...

IMG_7162 IMG_7161

{Jeune fille au tricot - Réveil 1892}

J'avoue ne jamais avoir entendu parler de cet artiste auparavant.
Et Dieu que j'aime les découvertes comme celle-ci !
Bien sûr vous pouvez préférer Gauguin au Grand Palais ou Cézanne à Orsay.
Mais ce serait dommage de passer à côté : les peintures
et aquarelles d'Anders Zorn, c'est exactement tout ce dont
vous avez besoin en ce brumeux mois d'octobre. 

IMG_7231

Petit Palais
Exposition Anders Zorn jusqu'au 17 décembre 2017

Posté par Triskell1 à 07:34 - - Commentaires [37] - Permalien [#]
Tags : ,


28 septembre 2017

Premières gourmandises d'automne

Reçu en cadeau d'anniversaire, "Vegan", l'ouvrage de Marie Laforêt
trône désormais dans ma bibliothèque de cuisine (oui, j'ai
des bibliothèques dans toutes les pièces de l'appartement,
pas beaucoup de place, mais toujours assez pour les livres...)

IMG_6643 IMG_6650IMG_6651 IMG_5524IMG_5053 IMG_6644 
{assiette Les Jardins d'Ulysse; cabas Sostrene Grene; cuiller en bois Mint & Lilies}

C'est peu dire qu'il me donne très envie de me lancer dans ce type de cuisine.
Les photos sont magnifiques, les recettes superbes et, une fois rassemblés
les éléments de base indispensables, semblent tout à fait réalisables.

IMG_7071 IMG_4858

Je ne suis pas végétarienne au sens strict, dans la mesure où bien que
ne consommant aucune viande, je mange des oeufs et des produits laitiers,
et même parfois du poisson et des fruits de mer, pour maintenir un apport
correct en protéines. Ce livre précisément est là pour m'apprendre
à les trouver dans la conjugaison des céréales et des légumineuses,
lesquelles, à part les lentilles, ne m'attirent pas spécialement...

IMG_5049

{coquetier Räder chez Inspirations à Nantes}

Car ma véritable passion gourmande reste les légumes et les fruits.
Aussi beaux que bons, je les dévore plutôt crus, ou peu cuits
et accompagnés d'herbes et épices. Mon bonheur lorsque je remonte
de ma province natale sur Paris est d'emporter dans mes bagages
un peu du jardin maternel.

IMG_7058 IMG_7021IMG_7033 IMG_7040
{bol Emmaüs; serviette en lin Fly; vase boule Sostrene Grene; bougie Ker Olam à Saint-Malo}

Les bougies s'allument, on casse quelques noix fraîches, on se délecte
à l'avance des petites figues violettes qui accompagneront un chèvre cendré,
et la première cuillerée plongée dans le potage aux cèpes nous rappelle
que le début de l'automne est peut-être le moment le plus sensuel,
le plus harmonieux, le plus attachant de l'année.

IMG_7036

Les pommes de terre grenaille se verront rôties à l'ail et à la sauge.
Et comme de Nantes on a aussi rapporté de somptueux petits cahiers,
on en ouvrira un pour noter les mots dans l'air du temps,

ceux qu'on entend et ceux qu'on invente, les choses à faire,
à voir, comme cette exposition sur Anders Zorn au Petit Palais
qui s'annonce éblouissante.

IMG_7022 IMG_7032IMG_6709 IMG_6911IMG_6905 IMG_7029
{fioles et verre chinés; cahiers Inspirations}

Puis ternminer la journée par une part de tarte aux figues et imiter les chats
qui savent ce qui est bon pour eux : se croiser les pattes et ronronner.

IMG_6995 IMG_6926IMG_2986 IMG_7001
{bouquet du jardin maternel avec les dernières fleurs; pattes de chat élégant}

 

 

Posté par Triskell1 à 08:38 - - Commentaires [43] - Permalien [#]
Tags : , ,

20 septembre 2017

Dior, j'adore !

Que dire d'une telle exposition ? Sinon que le talent des scénographes
associé au génie du couturier, dans l'écrin somptueux du Musée
des Arts Décoratifs, ne pouvait qu'aboutir à une réussite totale.
Déjà fascinée par l'univers de cet homme que rien ne préparait
à un tel destin (voir mon billet de septembre 2014),
je ne pouvais pas rater cela.

IMG_6732 IMG_6806IMG_6779 IMG_6736

Je n'ai pas de mots pour décrire cette visite. On est ailleurs,
sur la Planète Luxe. Ne pas chercher autre chose que la beauté,
ne pas penser que ces robes étaient, et sont toujours, destinées
à une petite poignée de Happy Few dont nous ne ferons jamais partie.

 IMG_6805 IMG_6782 IMG_6801 IMG_6778

 Mais quelle importance. Il suffit juste de se laisser porter
par la magie, de salle en salle, de savourer cet éblouissement
qui va crescendo, tandis que l'on jurerait entendre le doux
crissement de la soie, de la faille, de l'organza, et sentir
les effluves de Poison, de Miss Dior, de J'adore...

IMG_6790

 Les plus jolies tenues du monde sont là. On pense à Grace Kelly, Rita Hayworth,
Sophia Loren, qui savaient bouger avec tant d'aisance dans ces robes-fleurs, 
ces robes couleur de lune, de soleil et du temps.

IMG_6796 IMG_6794IMG_6880 IMG_6881IMG_6883 IMG_6887IMG_6882 IMG_6888

On redécouvre avec bonheur d'anciennes publicités, les fameux dessins de
René Gruau, son style inimitable pour sublimer l'Eau Sauvage, tant aimée, 
Diorella, pleine de souvenirs, le muguet printanier de Diorissimo,
Miss Dior, ainsi baptisé en hommage à sa soeur Catherine.

86f27daa9042ecb0ddd8e2fd90ca57a6

 La dernière salle, celle du "bal" clôt la visite. Des jeux de lumière
font défiler les saisons, une pluie d'étoiles semble soudain
vous caresser les épaules avec la lenteur ouatée de la neige en flocons,
c'est un tourbillon de robes longues, il y en a partout, sous cloches
comme des objets précieux, en échafaudage, sur piédestal...
La salle est silencieuse. On est tous bouche bée, tandis que
sur un panneau, on peut lire ces mots tirés d'un texte de Cocteau :

"Christian Dior, ce génie léger propre à notre temps,
et dont le nom magique comporte Dieu et Or"

IMG_6824 IMG_6835IMG_6896 IMG_6895IMG_6894 IMG_6892

Difficile après cela de retrouver l'effervescence de la rue de Rivoli,
mais puisque nous étions dans le quartier, autant finir joliment
dans la minuscule échoppe d'Astier de Villatte toute proche.

IMG_6858 IMG_6855IMG_6851 IMG_6857IMG_6900 IMG_6863

 Exposition Christian Dior, couturier du rêve,
jusqu'au 7 janvier 2018 au Musée des Arts Décoratifs à Paris

 

Posté par Triskell1 à 08:27 - - Commentaires [45] - Permalien [#]
Tags : , , ,

14 septembre 2017

la fin de l'été #3

Jour 5 : Le sillon de Talbert est une curiosité unique en Europe.
Cette langue de terre, qui déchire la mer comme une cicatrice,
étroite de quelques mètres mais longue de 3 kilomètres,
a été naturellement façonnée par les courants opposés
de deux rivières. Bien sûr, si la légende bretonne s'en mêle,
on peut aussi supposer
que Merlin aurait bâti cette voie
en déversant des millions de cailloux afin de rejoindre la fée Viviane...

IMG_6346 IMG_6391IMG_6354 IMG_6387

Chaussée de simples mocassins souples, j'ai senti tout au long de la marche
la rudesse des galets. Etant peu adepte du sport et de la panoplie
y afférente, je ne possède pas de chaussures ad hoc. Grave erreur...
Mais lorsque l'on parvient enfin au bout du bout du sillon,
et que l'on se fait son nid en creusant dans ces jolis cailloux ronds,
et que l'on regarde l'infini, avec juste le chuchotis des vagues mourantes
et le pépiement des sternes, on se sent paradoxalement très fort
et bien peu de chose. Mais serein.

 IMG_6382

La vue aérienne ainsi que la carte ci-dessous vous permettent
de mieux situer l'endroit :

 rnr182_bandeau_vue_aerienne_du_sillon_de_talbert_j_houron
{photo ©J.Houron sur le site de la presqu'ile de Lézardrieux}

 7128eeae4941e5bc8a18b1ec3bf2f799f691d974892f01236c8896d89a7c8e39_624x210
{© contributeurs OpenStreetMap et Université d'Heidelberg}

J'ai failli oublier ce bel après-midi passé dans le domaine de la Roche Jagu,
son château médiéval et ses surprenants jardins. Peu de photos à poster
car la lumière était telle qu'elles sont pratiquement toutes surexposées...

IMG_5716 IMG_5728IMG_5713 IMG_5682IMG_5726 IMG_5674

{des mange-debout romantiques ou quand le salon descend au jardin...;
les attrape-rêves géants de Corinne Cuénot;
AF : on a supposé qu'il s'agissait d'Anatole France, mais sans garantie]

Il y avait ce jour-là un concert de musique baroque en plein champ.
Tandis que les premiers arrivés, pensant prendre les meilleures places,
cuisaient au soleil sur les gradins face à l'orchestre, je savourais,
allongée dans l'herbe sous un noisetier, les notes magiques du théorbe,
du cistre et de la viole de gambe, les yeux dans le bleu du ciel.

IMG_5710

{on rencontre de drôles de personnages dans ces jardins, tels ces malandrins
à l'origine de la création de la fameuse Eau des quatre voleurs}

Jour 6 : Le Char à bancs, ou comment faire d'une ferme familiale
un domaine naturel, doté d'un restaurant où les fidèles se pressent
pour déguster la fameuse potée. Sans moi naturellement.

IMG_6491

IMG_6444 IMG_6509IMG_6459 IMG_6469IMG_6525 IMG_6633IMG_6561 IMG_6524

Je me demande d'ailleurs comment on peut se pourlécher les babines
en surveillant la cuisson de ladite potée dans un énome chaudron suspendu
dans la cheminée (remarquable et monumentale) après avoir caressé
et fait des guili-guili aux bébés cochons qui ce jour-là
se prélassaient au soleil dans l'innocence de leur jeune âge.
Voilà pour la parenthèse végé.

 IMG_6490 IMG_6502 IMG_6501 IMG_6527

  Sinon, eh bien c'est un remarquable endroit, préservé, calme, gazouillant,
fleuri, apaisant. La boutique regorge de jolies choses, mêlant neuf et ancien.
Un peu moins de made in China aurait été souhaitable.

IMG_6499 IMG_6529IMG_6451 IMG_6536

En revanche, mille fois oui aux belles confitures de rhubarbe,
au cidres et jus de pommes maison, au coin lecture, aux très honnêtes
galettes (qu'il a fallu composer soi-même car aucune proposition
végétarienne à la carte) et au délicieux "tiramisu breton",
avec deux cuillers, il ne faut rien exagérer ;-)

 IMG_6526 IMG_6638 IMG_6447 IMG_6464

IMG_6442

Dernier jour : Saint-Malo. Adieu Côtes d'Armor, bonjour Ille et Vilaine.
La ville close, évidemment, nous la connaissions déjà, aussi n'avons-nous
pas pris le temps de monter sur les remparts. Juste envie d'errer
dans les rues, faire nos derniers achats de petits souvenirs,
prendre un verre en terrasse.

IMG_6540 IMG_6545

Fuyant les brasseries hurlantes de Brittaniques très en forme,
les crêperies bondées, nous avons échoué dans un mignon restau-brocante
au décor inclassable et au service amical. Notre table était celle
d'une ancienne machine à coudre, et je n'ai pas pu résister au plaisir
d'actionner le pédalier entre deux plats, comme je le faisais sur
celui de la Singer de ma grand-mère !

IMG_6551 IMG_6579IMG_6607 IMG_6560

{Potage et cheesecake Cargo Culte; le tampon petits Bretons et la carte artichaut
viennent de chez Ker Olam}

Sinon, ah oui, c'était très bon ! Un velouté de champignons,
une belle salade végétarienne inventive, pas trois rondelles de concombre
qui se battent en duel avec deux batonnets de carottes, non,
mais des pois gourmands, des tomates confites, des noix, de l'alfalfa,
de jeunes poireaux, des lanières de galettes de sarrasin, des pommes-fruits,
des raisins, puis pour finir, un cheese-cake (avec deux cuillers!)

IMG_6635 IMG_6636

Je crois que cette fois il est temps de rentrer.
Vous connaissez le périph de la Porte d'Orléans ?
C'est ce qu'il y a de plus laid au monde, et c'est hélas ce qui
nous attendait, après tant d'ordre et de beauté, de luxe, de calme
et de volupté qui rythmèrent ces belles vacances au Pays des Légendes.

Si cela vous intéresse, vous trouverez ci-dessous les lieux visités
et les adresses à partager (cliquer sur le nom)

Abbaye de Beauport

Château de la Roche Jagu

Jardins de Kerdalo

Le char à bancs

Le sillon de Talbert

Bréhat

Crêperie Les Alizés à Paimpol

Restaurant l'Islandais à Paimpol

Crêperie des Halles à Tréguier

Restau-brocante Cargo Culte à Saint-Malo

Boutique Ker Olam à Saint-Malo

La Maison du sarrasin à Saint-Malo

La Maison du beurre à Saint-Malo

La Maison Générale à Saint-Malo (déco)

 

 

Posté par Triskell1 à 12:12 - - Commentaires [40] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

10 septembre 2017

La fin de l'été #2

Jour 4 : Les jardins de Kerdalo, planète (presque) sauvage au coeur
du Tregor, où l'on peut jouer à se perdre tant le domaine est vaste.

IMG_6211

Fruits du travail et de l'imagination d'un artiste russe, Peter Wolkonsky,
la demeure principale s'est construite sur la base d'une ancienne ferme,
et les jardins, bâtis de toutes pièces en quelques années,
s'enrichissent au fil du temps de végétaux extraordinaires, d'espèces rares, 
en un concept tour à tour rigoureux et désordonné, baroque et sauvage.

IMG_6197 IMG_6234IMG_6600 IMG_6307

Prenez en photos les plantes et les fleurs, et montrez-les à Isabelle,
fille de l'artiste et maîtresse des lieux : elle vous donnera illico 
leur nom latin et la façon de les entretenir.

IMG_6296 IMG_6216IMG_6286 IMG_6281IMG_6288 IMG_6282IMG_6314 IMG_6235IMG_6269 IMG_6291

IMG_6290

En un jardin, c'est le monde entier qui s'offre à nous : des closeries
italiennes à la jungle amazonienne, en passant par les parcs
méditerranéens, les landes écossaises, les mangroves guyannaises...

IMG_6255

IMG_6272

IMG_6202

Les étiquettes anciennes en zinc attendent d'être piquées au bon endroit.

IMG_6287 IMG_6223

Un thé et une superbe tarte au citron faite maison vous sont servis
par Isabelle elle-même dans un des salons de la demeure.
On est hors du temps, par la fenêtre ouverte on voit les papillons
voleter sur les clématites, et la fin d'après-midi descendre doucement
sur la perspective des Quatre Carrés.

IMG_6626 IMG_6627 

 Ces jardins sont situés face à la charmante ville de Tréguier, sur l'autre rive
du Jaudy, dont nous avons apprécié la remarquable cathédrale Saint Tugdual
et son cloître, ainsi que...la crêperie des Halles, où il faut commander
la galette dite "Roche jaune" avant d'arpenter les ruelles médiévales
de la ville pour en annihiler les effets indésirables sur sa silhouette de rêve.

IMG_6168

Ces jolis brise-bises, si particuliers aux maisons bretonnes, me font parfois
penser aux cordes des harpes celtiques.

IMG_6153 IMG_6135IMG_6142 IMG_6148

{le cloître et ses gisants, superbe; griffonnage sur nappe en papier, en attendant ma galette}

Une journée comme celle-ci ne pouvait s'achever que par une très belle rencontre.
Nichée dans la campagne, telle la chaumine de Blanche-Neige, nous attendait
la chaleureuse longère de Laurence. Oui oui, vous avez bien lu, nous avons eu
le plaisir de passer un moment formidable, autour d'un copieux apéritif
dînatoire, avec la fée de L du côté ouest en personne !

IMG_6619 IMG_6592IMG_6621 IMG_6618

{cadres, cache-bouteille crocheté, coussin de porte, créations Laurence;
crayon oiseau Sasse and Belle; bougie H&M Home}

 Pas de photos, nous avions beaucoup de choses à dire, à échanger, et Laurence
qui est la générosité même, avait prévu au moment du départ un mystérieux sac,
"à n'ouvrir qu'après le retour", plein de jolies choses faites par elle,
pour embellir nos maisons parisiennes.

Le voyage de fin d'été se poursuit, et je vous donne rendez-vous pour un #3,
si vous en êtes toujours d'accord !

Posté par Triskell1 à 14:23 - - Commentaires [39] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

08 septembre 2017

La fin de l'été

Lorsque j'ai quitté Paris, il y flottait encore un air léger de vacances
et d'été. Lorsque je suis revenue, les enfants aux petits mollets bronzés
arpentaient les trottoirs cartables sur le dos, les boutiques
avaient toutes réouvert, et sur les quais de Seine déjà
cette impression un peu mélancolique d'une fête qui s'éteint.

Alors, en attendant d'accueillir l'automne comme il se doit,
je me fais plaisir en revivant cette merveilleuse semaine passée
dans une Bretagne pour moi encore inconnue, les Côtes D'Armor.
Si vous voulez bien me suivre...

IMG_5986 IMG_5872IMG_5967 IMG_5983IMG_5911 IMG_5597

A Loguivy, notre location était conforme à nos souhaits, toute en teintes
ciel et sable, avec de très jolis détails déco. Et avoir de sa fenêtre de
chambre vue sur le port et le gracieux ballet des mouettes est un luxe inouï !!!

IMG_5783 IMG_6339IMG_5601 IMG_6333IMG_6001 IMG_6047

{Notre petite maison de pêcheur pour une semaine; mini-bouteille habillée de crochet,
cadeau de Laurence L du côté Ouest; adorables voisins
qui vendaient le surplus de leur jardin à prix d'amis, tout bio !
ça changeait tous les jours, c'était drôle...}

IMG_5984 IMG_5837

Premier jour : Bréhat, le Paradis sur terre (oui, je sais, j'ai déjà dit
cela de Veules les Roses et de la Baie de Somme, mais il peut y avoir
plusieurs Paradis, non ?)fut arpenté dans les moindres recoins, 
car la magie est que où que l'on aille, tout est beau sur cette île.

IMG_5897

IMG_5877

IMG_5853

Sans doute un Dieu Celte, ce jour-là de fort bonne humeur, a-t-il jeté
à la mer un diamant pur, lequel serait devenu cette île enchanteresse...
Comme on peut faire dire ce que l'on veut aux légendes bretonnes,
autant y ajouter mon grain de sel, de Guérande naturellement. 

 IMG_5879 IMG_5873 IMG_5870 IMG_5945 IMG_5820 IMG_5827 IMG_5907 IMG_5921

 {La petite épicerie sans vendeur, où l'on fait confiance aux clients, coutume déjà vue
à Jersey, sa jolie voisine; détail intérieur de la chapelle de Keranroux; le phare du Paon,
au bout de l'île, récompense de nos efforts}

Jour deux: l'Abbaye de Beauport, construite en bord de mer, un bijou
d'art gothique et roman, fondée au XIIIe siècle par l'ordre des
chanoines de Prémontré. La Révolution française ayant eu raison
de sa vocation religieuse, elle fut tour à tour transformée
en appartements privés, hôtel de ville, école et... cidrerie !

IMG_5628 IMG_6105IMG_5621 IMG_5651IMG_6060 IMG_5624

Sa situation exceptionnelle, en terre et mer, en font un lieu unique.

IMG_5618

Se perdre dans le domaine, immense, découvrir la vie monastique et ses
inimaginables contraintes, arpenter le jardin pour l'exposition temporaire
sur la "conquête du temps", puis craquer dans la boutique pour une confiture

concoctée avec les fruits du verger et quelques carnets bleus hortensia...

IMG_6064 IMG_6043IMG_6078 IMG_6070

J'aimerais comprendre pourquoi à chacun de mes voyages en France,
un, voire plusieurs chats se mettent sur ma route !
Toujours équipée de croquettes (mon cabas VB sent une peu le colin)
je nourris même ceux qui visiblement n'en ont pas besoin.

IMG_6131 IMG_6129IMG_5581 IMG_5611

 {Minet baladeur sur le port de Loguivy; chatte des voisins, vorace au miaulement mezzo-soprano;
crêperie Les Alizés à Paimpol}

Jour trois : Ploumanach, élu en 2015, juste avant Rochefort en Terre
évoqué dans mon précédent billet, "village préféré des Français".

IMG_6015

La Bretagne ce jour-là nous avait réservé une petite météo de derrière les ajoncs
bien fraîche et légèrement arrosée. L'achat de coupe-vent fut nécessaire.
La dégustation de crêpes au caramel beurre salé aussi.

IMG_6018 IMG_6010

Qu'il est long ce billet !
Et ce n'est pas fini, car j'ai prévu une saison 2 et 3...
 

Posté par Triskell1 à 08:37 - - Commentaires [46] - Permalien [#]
Tags : , , , ,