La Ligne 13

25 septembre 2016

J'veux du rose

J'ai reçu ce joli bouquet en hommage à l'automne qui installe doucement
ses petites affaires sur le fauteuil laissé vacant par l'été,

20160918_185923 20160918_103134

Sa beauté est due autant au talent du fleuriste qui l'a assemblé
qu'au goût exquis de la personne qui l'a composé fleur par fleur.

20160918_103347 20160918_18583320160918_175123 20160903_121311

Une petite branche de symphorine vagabonde que j'ai aussitôt 
sauvée de quelques papattes aux griffes acérées s'est posée
près de ma lecture du moment : un manuel très utile
pour les adeptes du Jairienammett' comme moi.

20160924_095609 20160924_115340

 Noriko est styliste et japonaise. Son approche de la mode au quotidien
colle absolument à ce que je recherche et ce que j'aime.
Des basiques - du gris du blanc du brun, des tonnes d'acessoires,
un look inspiré de (à mon sens) l'actrice la mieux sappée du monde,
Diane Keaton, en clair du masculin hyper féminin.

Posté par Triskell1 à 08:55 - - Commentaires [39] - Permalien [#]
Tags : , ,


19 septembre 2016

Green

J'ai laissé entrer un souffle vert dans mon appartement, 
pour le réveiller un peu de son univers gris-blanc-bleu.

Les petites plantes ont été trouvées dans une ravissante
boutique éphémère intégrée à la Friche de Saint-Vincent de Paul :
Mama Petula

20160915_113911 20160915_11455120160915_115002 20160915_114310

 
De plus en plus fréquemment à Paris, on utilise des lieux fermés
en attente de réhabilitation, pour y accueillir des associations
et des entreprises solidaires, des artisans
et des créateurs, afin qu'ils partagent outils et espaces de travail.

20160911_180020 20160911_18062720160911_180819 20160911_180135

 L’ancien hôpital Saint-Vincent-de-Paul, fermé en 2015,
s'est ainsi transformé en village ouvert et connecté, 
accueillant chaque week-end riverains et touristes, intrigués
par cette nouvelle façon éphémère de vivre en ville.

20160915_114046 20160915_114944

Quant aux bocaux, ils se languissaient près d'une poubelle
et n'attendaient qu'un peu de tendresse et de soins.

{Carte feuillage et pochette lin Christine;
bol en faïence aimablement prêté par Triskell
en échange d'un supplément de croquettes}

Posté par Triskell1 à 13:23 - - Commentaires [37] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 septembre 2016

Fin d'été

Je m'étais pourtant bien promis de ne plus faire de billet
sur Honfleur et Villerville, mais impossible de résister...

Il est des week-ends où le soleil tocque
à la fenêtre de ma chambre parisienne pour me dire debout,
laisse tomber le ménage et les courses, fonce sur l'A13 et va acheter
ton Coeur de Neufchâtel au marché de la place Sainte Catherine !

20160815_131735 20160815_16433420160815_174401 20160815_154449

 C'est donc comme cela qu'on se retrouve, 2h ou 4h plus tard
selon que d'autres Parisiens ont eu la même idée que vous en même temps,
sur la Côte Fleurie. Intact, le charme fou de Honfleur opère à chaque fois,
de ses si jolies ruelles pentues quasi-désertes à la cohue du Vieux Bassin.

20160815_181936 20160815_13175520160815_164935 20160815_141412

 A quelques kilomètres de là, à Villerville,
les pieds dans le sable fin, on regarde la mer
encore bien lointaine s'avancer doucement vers soi.
Mais on prend tout notre temps pour
 savourer ce verre de cidre avant qu'elle ne nous chasse.

Posté par Triskell1 à 22:20 - - Commentaires [35] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 septembre 2016

Monday cake

Une de nos petites stagiaires, très gourmande, a instauré au bureau
la tradition du Monday cake. Les lundis étant ce qu'ils sont,
avec leur lot de réunions et autres calls qui vous cueillent à froid
après la détente du week-end, inutile de vous dire que cette idée fut applaudie.

20160908_175428 20160908_192114 20160908_192047 20160908_175652

{Corbeille trouvée à la vente éphémère des Serial chineuses;
porte-oeufs en béton Monoprix; manique home made}

Chacun prend son tour et s'engage à confecionner un gâteau de son choix.
Inscrite sur le planning pour ce lundi, je me suis appliquée

sur un dessert de saison : une tarte amandine aux mirabelles.

 20160908_191947 20160909_083953 20160909_083910 20160908_175606

Recette ultra-simple ICI
N'ayant pas de rhum sous la main, j'y suis allée généreusement
avec un alcool de vieille prune, qui a dégagé un tel parfum à la cuisson
que mes chats ont quitté la cuisine en titubant :-)

Posté par Triskell1 à 09:32 - - Commentaires [48] - Permalien [#]
Tags : , ,

09 septembre 2016

Petites chines bourguignonnes

Je crois bien que les plus jolies chines se pratiquent en province.
On peut encore y trouver des choses correctes et abordables.
A Vézelay, j'ai craqué sur ce superbe confiturier (cadeau maman)
et à Tournus, ce sont ces sets en chanvre très épais
qui m'ont fait de l'oeil (cadeau soeurette)

  20160907_185220 20160907_185746  20160907_185418 20160907_184938  20160907_185007 20160907_185703

{assiettes anciennes brocante de Chatou;
assiette à dessert Bloomingville;
galets plage "Cro deï pins à Saint Jean Cap Ferrat}

 

Posté par Triskell1 à 10:10 - - Commentaires [35] - Permalien [#]
Tags : ,


03 septembre 2016

L'art du subtil


Aix en provence est une ville dont je garde de merveilleux souvenirs,
à la fois professionnels et personnels.
Un festival en 2009, où j'accompagnais quelques bienheureux clients,
puis un week-end de rêve dans le bel hôtel SPA Acquabella,
mais aussi  des vacances sur les pas de Cézanne il y a peu. 

20160826_140435 20160826_14024420160826_141141 20160826_140309

{Le restaurant salon de thé de l'Hôtel de Caumont, aux remarquables tapisseries}

A force de lire dévorée d'envie moult articles sur la réhabilitation
de l'hôtel de Caumont, et, bon prétexte, profitant qu'il s'y déroulait
une opportune exposition sur le grand Turner, nous avons fait
Nice-Aix et Aix-Nice dans la journée, seule et unique escapade
loin de notre petit bout de plage et du jardin aux plumbagos.


20160826_140229 20160826_14294920160826_153007 20160826_15312720160826_153106 20160826_153134

{Les toilettes du rez-de-chaussée, un décor inoui : passage obligatoire !}

Petit bijou construit au XVIIIe siècle sur demande d'un marquis,
l'hôtel de Caumont passa de mains en mains avant d'abriter
le Conservatoire de musique de la ville. Racheté en 2013 par un grand Groupe,
il fut remarquablement restauré et se consacre désormais
aux expositions temporaires tout en conservant l'esprit XVIIIe
si inspirant pour la déco encore de nos jours.

20160826_150904 20160826_153446 20160826_153421 20160826_15354920160826_153529 20160826_150847

{La boutique et les jardins}

 Tout y est beau, élégant, soigné dans les moindre détails
(oubliez votre débardeur à la Patrick Chirac,
mais prévoyez plutôt une tenue en lin bis et blanc... )
on y déjeune honnêtement de belles salades généreuses,
et l'on savoure le petit café au jardin, entre
les superbes compositions florales toutes blanches
qui jaillissent des poteries Médicis signées Anduze.

Pas de photos de l'exposition Turner, hélas, de gentils cerbères
étant à l'affut du moindre geste vers nos pourtant discrets smartphones.

20160826_145235 20160826_145155
{Détails des couloirs dont les murs sont consacrés aux photographies des travaux}

 Les vacances furent particulièrement belles cette année,
parce que très attendues sans doute, mais souvent un objet de désir
ne se pare-t-il pas de toutes les vertus ?

Je suis née en été, fin août, après les moissons.
La lumière du jour décline plus tôt, les soirées fraîchissent,
on sent déjà les prémices d'une rentrée toute proche.

20160831_112108 20160831_12231120160831_122427 20160831_12372720160831_123844 20160831_112053
{Halte à Tournus sur le chemin du retour pour, entre autres,
la crypte incroyable de son abbatiale}

 J'ai forcément¨du vague à l'âme à cette période,
car un an de plus ne me réjouit plus, même si j'ai été comblée
de cadeaux tous plus jolis et personnels les uns que les autres.
N'est-ce pas le plus important ?
Se sentir aimée et aimer mille fois en retour,
et ce n'est pas bien grave si l'on ne devine
plus la couleur du gâteau sous les bougies ;-)

 

Posté par Triskell1 à 13:38 - - Commentaires [45] - Permalien [#]
Tags : , ,

28 août 2016

Rien

Rien. Tel fut mon programme pour les vacances.
Laminée par le stress du travail et mes peines personnelles,
le bonheur de retrouver la maison de Saint-Jean Cap Ferrat
fut tel que je décidai de n'en pas bouger.
Ou presque.

20160822_100338 20160825_10030620160825_100433 20160823_19165720160827_112637 20160822_100554

Ici j'ai tout. Un jardin exubérant, où plumbagos, hibiscus,
lauriers et bougainvillées entremêlent sans se jalouser
leurs couleurs explosives, un figuier très gentil,
la plage toute proche, propre, surveillée, bien équipée
et pas du tout privée, un boulanger en bas de la rue
qui sait ce qu'est un touriste lève-tôt et qui sert
dès potron-minet des chaussons aux pommes à se damner,

20160828_073349 20160828_090208

des balades à pied dans le Cap
où l'on fait d'étranges rencontres, comme cette vierge monumentale
près de la chapelle Sainte-Hospice surplombant le cimetière
(la petite chose en robe abricot tout en bas, c'est moi)

20160822_183825 20160822_18373720160822_175744 20160822_17405420160822_174353 20160822_181351

Un cinéma en plein air sous les oliviers, où l'air doux et tiède
du soir vous enveloppe comme une étole de soie
(programme : La famille Bélier, pas vu, ça tombait bien !)

des lectures choisies pour le mot " été"

20160826_070332 20160825_19082620160825_095645 20160825_171820

Un roman très fitzgeraldien, lent et chic comme un Sagan,
et le fameux "Les quatre saison de l'été" de Grégoire Delacourt

20160827_112651 20160825_10101320160825_100415 20160822_10104120160825_101033 20160825_100157

Mais comme dit la chanson, rien, c'est déjà beaucoup...

20160828_073408

Posté par Triskell1 à 10:03 - - Commentaires [46] - Permalien [#]
Tags : , , ,

16 août 2016

Sur les pas des nymphéas


Madame Mule Mère trottinant plus vite que moi
avait mis ses sabots vernis
pour nous régaler d'un joli billet sur Giverny.

L'endroit est si beau qu'en Parisienne folle de fleurs et d'oiseaux
j'ai succombé comme chaque été à l'appel des nymphéas.

20160813_121648 20160813_12184120160813_121925 20160813_121521

Mais voilà, j'ai accompli l'exploit d'avoir passé une
délicieuse journée à Giverny...
sans pénétrer dans la maison rose aux volets verts !
Une superbe file d'attente reptilienne, chauffée à blanc
par le soleil de midi, nous en a dissuadées.

20160813_155326 20160813_12173920160813_153758 20160813_12162120160813_121900 20160813_121229

Premier accueil à la Capucine, véritable "concept store" villageois,
où l'on trouve toutes les informations utiles pour apprécier la région,
un Botanic café arborant une carte plutôt "healthy" et peu carnée,
avec une extension dans le jardin aux allures de potager
(inspiré d'un Caillebotte ?), 
une pépinière, et aussi quelques autochtones à poils,
plumes et moustaches (bébé lapin, poule, chat)
sans parler de l'inévitable boutique où se mêlent oeuvres de créateurs
et bric à brac impressioniste.

20160813_145358 20160813_13504120160813_135416 20160813_151555

Puis direction le Musée de l'Impressionnisme, qui propose actuellement
une exposition consacrée à Joaquin Sorolla, peintre espagnol de renom,
mais qu'à ma grande honte je ne connaissais pas.
Quelle découverte! Son oeuvre est unique, il exhale la lumière de façon magistrale, 
et que j'aime ces artisans de la simplicité qui, comme lui, 
ont le pinceau tendre et caressant pour les scènes de vie quotidiennes.
Sous nos yeux, le coton et le lin des costumes se froissent avec noblesse, 
les corps nus des enfants scintillent d'eau de mer,
les muscles des travailleurs de la mer se nouent et se tendent sous l'effort.
C'est superbe.

20160813_135218 20160813_140753 20160813_134954 20160813_140724

Le petit café de l'après-midi sera dégusté à la maison Baudy,
qui est à Giverny ce que l'auberge Ravoux est à Auvers sur Oise,
un établissement, bien modeste à l'époque, qui proposait gîte et couvert
aux peintres américains, mais qui fut aussi lieux d'échanges animés
pour Monet, Cézanne, Mary Cassatt et leurs contemporains.

20160813_155316 20160813_15390120160813_153916 20160813_15520920160813_160033 20160813_160046

Derrière le restaurant, ne pas rater la visite de l'atelier,
resté dans son jus( un peu trop peut-être ? Son délabrement est inquiétant)
ainsi que la roseraie et les jardins en restanques. 

20160813_145557 20160813_124858

 A défaut de nymphéas noirs (comme beaucoup, je me suis passionnée
pour le roman de Michel Bussi !) j'ai découvert 
qu'il existait des liserons surfinias (merci Mach !)
couleur d'ébène, magnifiques et veloutés.
Une légère touche dramatique dans ce village envahi de roses, trémières ou non,
sorti tout droit d'un beau livre d'images.

IMG_1599 IMG_1601IMG_1603 IMG_1593

Brillante idée d'avoir reconstitué les célèbres meules,
telles que Monet les peignait!

Petit tour devant la mairie, puis dans l'église Sainte-Radegonde,
au superbe pavage, avant de rejoindre Paris, mais avec halte obligée
à Vernon, pour les vestiges de son vieux moulin ainsi que
le château des Tourelles, au soleil déclinant.

112049758

112049769

 Si vous souhaitez un vrai joli billet sur Giverny,
alors rendez-vous ICI, car Marie sait mieux que quiconque
vous entraîner dans la magie des
lieux où vécut Monet
une grande partie de sa vie.

Posté par Triskell1 à 21:34 - Commentaires [44] - Permalien [#]

13 août 2016

C'est bien joli

...De poster une photo de mes oeufs blancs, introuvables jusque-là à Paris,
{et qui me rappellent les chouettes petits déjeuners anglais au
1, Kyrle Road, SW11 London, mais ça c'est une autre histoire...}
Encore faut-il en faire quelque chose.

20160730_180855 20160730_18190120160730_181812 20160730_181641

Voici donc les "gâteaux du dimanche" un peu prématurés, tout bêtes, simples,
à la pomme et aux pistaches, dans les petits moules à cakes de la Trésorerie.

20160812_144551 20160813_07590320160813_080101 20160812_145904

C'est bien joli...
...Aussi, ce peintre contemporain découvert dans une librairie de musée,
James Mackeown,
dont j'aime l'univers imprégné de douceur, d'enfance et de bonheur de vivre. 

20160729_140815 20160730_17560920160730_174212 20160729_140740

J'aimerais beaucoup l'approcher de plus près !
Je guette la prochaine exposition de cet artiste,
plutôt à Paris, ou à Rouen.
Si vous avez des infos, je suis preneuse.

 

{petits pots Myriam Ait Amar; plat chiné par maman;
cuiller argent de famille; recette "Les cakes de Sophie"}

 

Posté par Triskell1 à 21:43 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
Tags : ,

08 août 2016

Un ban bourguignon

Une belle réunion de famille en vue, et me voici repartie
sur les routes de France, direction la Bourgogne cette fois.
Si je vous vantais l'an passé les beautés viticoles de Beaune,
ce sont surtout les pierres ancestrales de Vézelay,
la "colline éternelle", qui feront le propos de ce billet.

20160805_155809 20160805_16064820160805_171341 20160805_16134920160805_161159 20160805_163609 20160805_171008 20160805_155934 

Quel délice de musarder dans ces ruelles où l'herbe joueuse se fraye un chemin
entre les pavés disjoints, le long de ces solides maisons
qui semblent encore figées dans un autre siècle.
Les roses trémières poussent comme elles veulent, balançant au vent
leurs corolles diaphanes, les volets peints et patinés d'une indicible teinte
entre bleus et gris s'ouvrent ou s'entrouvrent après l'heure de la sieste.

20160805_170825 20160805_161032

Il fait bien chaud, et une incursion dans la fraîcheur d'une brocante
ou d'une boutique de vêtements superbes de simplicité,
nous donne des ailes pour la suite de l'escalade.
Car oui, elle est raide la rue
principale qui mène à Sainte Marie-Madeleine !

20160805_161856 20160805_16170020160805_160233 20160805_171425

Beaucoup de mes collègues sont rentrés de vacances ce lundi,
dorés comme des pains d'épices et du lagon plein les yeux.
Alors moi avec mon petit week-end bourguignon, je ne la ramène pas mais...
...Je n'y peux rien, une mairie toute simple dans un joli coin de France
m'émeut plus qu'une plage balinaise.

20160805_160315 20160805_16085220160805_155217 20160805_160252

Le soir, halte à Tournus pour se préparer à la journée du lendemain.
Une bien jolie ville également, où l'on sent déjà un début d'influence méridionale.
Je regrette de n'avoir pas shooté le marché installé en ce samedi
dans les rues commerçantes, car j'en ai rarement vu d'aussi beaux.

20160806_095953 20160806_09530820160806_102252 20160806_112227

Profiter de cette cousinade pour retrouver des visages aimés, 
jouer au jeu des ressemblances, prendre enfin le temps pour tout,
se gorger de verdure, admirer la superbe propriété
de mon cousin et le don de son épouse pour le jardinage,
nourrir de carottes fraîches Bella,
la si gentille brebis du champ voisin.

20160806_124700 20160806_19182720160806_181006 20160806_19135320160806_124646 20160806_19523520160806_184808 20160806_191922

Et remonter sur Paris, sans plaisir, car ces doux moments furent bien courts.

 

Posté par Triskell1 à 22:18 - - Commentaires [44] - Permalien [#]
Tags : , , , ,