11 juillet 2015

Kkkkksssssss

A cette heure, rien ne vaut la maison, les volets tirés, l'apaisement des murs blancs, le jus des citrons cueillis dans l'arbre juste en ouvrant la fenêtre de la chambre,      tandis qu'au dehors ces demoiselles s'égosillent, et que l'on cherche sans enthousiasme une tenue décente pour le restau du soir.     La petite robe en lin, oui, les cotillons en boutis comme portaient les belles provençales d'autrefois, non merci...  
Posté par Triskell1 à 16:28 - Commentaires [23] - Permalien [#]