Qui peut prétendre que désormais tout passe par le digital ?
C'est ce que l'on nous assène jour après jour
dans l'entreprise dans laquelle je travaille.

Certes il fait partie de notre vie, et mon statut de blogueuse
ne me permet pas d'affirmer le contraire.

 IMG_4452 IMG_4264 IMG_4254 IMG_4409

 Mais le couvercle de mon micro refermé, rien ne vaut la délicieuse
et sensuelle émotion provoquée par l'ouverture d'un livre
et le contact des pages tournées.

De façon un peu hétéroclite et non chronologique,
voici un Top 5 des lectures qui, pour des raisons diverses,
m'ont enchantée ces derniers mois.

Manderley for ever, de Tatiana de Rosnay

003379740

Une bio intime de cet écrivain fantasque et terriblement moderne,
qui donne tout de suite envie de lire toute son oeuvre
(sauf Rebecca qu'on connaît par coeur, quoique...)
La plume de Tatiana de Rosnay fait mouche une fois de plus,
et l'on se délecte des aventures rocambolesques de Miss "Bing" 
à la personnalité anachronique dans une vieille Angleterre
pleine de charme et d'esprit.

0
0 0

Jack Rosenblum rêve en anglais de Natasha Solomons

41g-aq1F8yL__SX323_BO1,204,203,200_

Un bijou, voilà. Drôle, émouvant, très joliment écrit,
l'histoire de ce juif allemand réfugié en Grande Bretagne,
qui croit qu'on peut devenir anglais en 150 leçons.
Ses efforts désespérés pour intégrer ce qu'il croit être la
High Society britannique sont aussi comiques qu'émouvants,
mais le salut viendra d'ailleurs...
Les descriptions bucoliques de la campagne du Dorset
sont des tableaux de Gainsborough.
Superbes.

0
0 0

Ça aussi, ça passera de Milena Busquets 

milena

Sous le soleil de Cadaques, Blanca brûle ses nuits et ses jours
avec ses amants, ses maris, ses enfants, ses amis.
Bouleversée par la mort récente de sa mère, haïe et adorée,
elle vit dans son souvenir obsédant, se révolte
et se perd dans un chagrin qu'elle tente de refuser.
L'écriture est magnifique, les mots si justes,
que rien qu'en essayant de le commenter,
je n'ai qu'une envie : le relire.

0
0 0

Les hommes meurent, les femmes vieillissent
de Isabelle Desesquelles

9782714458193

Alice tient un institut de beauté nommé l'Eden,
avec semble-t-il pour clientèle essentielle
toutes les femmes d'une même famille.
Nous les voyons défiler de chapitre en chapitre,
de la jeune Barbara de 14 ans, à sa grand-mère Lili,
féroce amazone de 83 printemps, et se livrer,
corps et âmes aux mains expertes d'Alice.
Une écriture vive, actuelle, parfois crue,
avec de jolies réflexions sur la vie, nos vies de femmes
dans un monde pas encore vraiment fait pour elles.

"Je me suis très longtemps souri dans le miroir.
Maintenant, je me toise.

On a dit de moi que j'étais une beauté,
puis que j'avais dû être une beauté.

Maintenant, on se tait"
Lili, 83 ans

 

Du train où vont les choses à la fin d'un long hiver
de Francis Dannemark

IMG_4268 IMG_4473IMG_4487 IMG_4454

Si vous aimez la petite musique de Francis Dannemark,
ce court recueil est pour vous.
Dans un train, un homme qui fuit, une femme qui se souvient.
Rencontre, échanges, regards. Dehors c'est la tempête.
Le train file vers Lisbonne.
C'est à la fois Rohmer et Duras, Sautet et Lévy.
Choisissez celui (celle) qui vous convient le mieux.

0
0 0

 {Coussins Zoh trouvés au Salon déco & design de Nantes}