Pour moi, LE peintre suédois unique et incomparable,
s'appellait Carl Larsson. C'était avant de découvrir le fabuleux
Anders Zorn, à qui le Petit Palais consacre une belle rétrospective.

Aquarelliste, peintre et graveur, ce génie touche-à-tout a au fil
de ses voyages puisé l'inspiration dont sont nés de véritables bijoux
de finesse et de légèreté. Ses modèles féminins ont la peau diaphane
et rose des jolies filles du Nord, ses jardins sont un éternel printemps,
ses ciels ont la blancheur bleutée et laiteuse de l'opaline.

IMG_7125 IMG_7115IMG_7129 IMG_7127

Mais c'est l'eau qui fascine Anders Zorn, et il deviendra d'oeuvre en oeuvre
un orfèvre sans égal dans sa représentation des lacs, des mers et des ruisseaux.

IMG_7118 IMG_7222IMG_7247 IMG_7148

{Vacances d'été 1886 - La gardeuse de vaches 1908}

Placez-vous à bonne distance du fameux "Vacances d'été" et vous aurez
l'impression, si vos avancez la main, qu'elle pourrait plonger
dans le doux
clapotis de ce grand lac paisible.
Approchez-vous tout près.

Vous ne verrez alors que des traits de pinceaux se croisant.
L'illusion est fabuleuse.

IMG_7145

{Cuisson du pain 1889}

Contemporain de Joaquin Sorolla, merveilleux artiste espagnol
découvert l'été dernier à Giverny (voir billet)il en a la grâce
et l'élégance lorsqu'il représente le labeur, l'effort, la vie simple.

IMG_7114 IMG_7131

{En deuil 1880 - Les filles Schwartz 1889}

Je n'ai volontairement pas publié ses sévères portraits de bourgeois
sanglés dans de sombres et rigides costumes. L'oeuvre de Zorn, foisonnante,
multiple, est telle qu'on peut se permettre de faire une sélection.

IMG_7134

{Mora Marknad 1892}

IMG_7126

Et puis ce Petit Palais, quelle beauté, quel écrin ! Il n'a aucune raison
d'être jaloux de son imposant et prestigieux voisin, juste en face.
La visite ayant été faite
en nocturne, nous n'avons pas
pu profiter du salon de thé en péristyle
donnant sur le jardin.
Une autre fois peut-être...

IMG_7162 IMG_7161

{Jeune fille au tricot - Réveil 1892}

J'avoue ne jamais avoir entendu parler de cet artiste auparavant.
Et Dieu que j'aime les découvertes comme celle-ci !
Bien sûr vous pouvez préférer Gauguin au Grand Palais ou Cézanne à Orsay.
Mais ce serait dommage de passer à côté : les peintures
et aquarelles d'Anders Zorn, c'est exactement tout ce dont
vous avez besoin en ce brumeux mois d'octobre. 

IMG_7231

Petit Palais
Exposition Anders Zorn jusqu'au 17 décembre 2017