Le filet d'or s'immisçant par l'entrebaillement des volets annonce
encore une belle journée. Quel enchantement que de dormir dans
une chambre à l'est, de s'éveiller en ouvrant sa fenêtre sur
un jardin planté d'oliviers, de cyprès et de figuiers...

IMG_5473

J'ai choisi le Sud, encore, pour ces vacances tardives,
mais celui-ci a ma préférence entre tous. Ce que j'aime en Luberon,
c'est la simplicité apaisante de sa végétation odorante aux mille nuances
de vert, celle des pierres sèches qui font la matière des maisons d'ici
et des enclos des jardins en restanques, celle des villages perchés
ambrés par la lumière du soir. Ce zeste d'âpreté quasi bretonne
associée à la luxuriance méditerranéenne me comble, et y goûter
légèrement hors saison est un luxe que j'apprécie à sa juste mesure.

IMG_5302 IMG_5476IMG_5554 IMG_5404IMG_5369 IMG_5364IMG_5317 IMG_5371

{la place du village; l'intérieur de la maison; zoom sur les oliviers}

Le mas loué pour mon séjour à Gordes semble resté figé dans le temps,
et c'est sans doute ce qui fait aussi son charme.

Imaginez un peu les pages d'un Art et Décoration des années 70 ! 
Une déco à la fois
déroutante et rassurante : murs chaulés de blanc, meubles
et huisseries
de bois sombre, suspensions frangées, napperons Souleïado
un peu passés...
Et pas de Wifi !

IMG_6033 IMG_5307IMG_6014 IMG_5488IMG_5544 IMG_5377

Le figuier du jardin croulant sous ses fruits gorgés de sucre,
l'urgence dès en arrivant fut donc de confectionner une tarte
et de la déguster tiède au soleil couchant.

IMG_5725 IMG_5362IMG_5315 IMG_5567

{Gordes vu d'en bas; belles vieilles portes; moment privilégié au Cerce Républicain}

Si Gordes est, de tous les villages environnants, mon favori, je reconnais
que la concurrence est rude : Lourmarin, Roussillon, Ménerbes, Goult,
Bonnieux, Fontaine de Vaucluse, sont tous plus charmants les uns
que les autres. Oh, le plaisir dès le lever du soleil, de sauter dans la
première robe venue et de descendre les quelques mètres séparant le mas
du coeur du village, de débouler l'à-pic de la calade qui mène à
la boulangère, lui prendre baguette et brioches, puis remonter ensuite boire
un premier café sur la micro terrasse "panoramique" du Cercle Républicain...

 
 IMG_5400 IMG_5794

Pour les pommes de terre et les courgettes au romarin, les tisanes au thym,
on fait son marché d'herbes au jardin.

Et dans la maison, les lourdes portes des meubles de pays s'ouvrent
sur des étagères habillées de ravissants tissus anciens.

 IMG_5363
{la place du château de Gordes : point stratégique de la vie locale et touristique;
photo prise à 7h du matin}

Lorsqu'on séjourne au village, difficile de ne pas être happé par l'envie
de prendre, ne serait-ce qu'un café, à la superbe Bastide. 
L'endroit, magique, jouit d'une vue exceptionnelle sur toute la campagne environnante.

IMG_5283 IMG_5288IMG_5297 IMG_5522

Déambuler dans l'enfilade de ses salons si cosy, à la déco impeccable,
fait partie du plaisir. Alors écornifler un peu sa tirelire, se dire que
finalement les autres jours on ne se nourrit que de légumes, fruits et
fromages du marché, et réserver pour un soir. Petit bonheur fugace.
Dommage pour ceux dont c'est l'ordinaire.

IMG_5391 IMG_5392IMG_5495 IMG_5298IMG_5293 IMG_5506

Ici, tout est beau dans les détails. A la boutique, de jolis objets dans
l'air du temps : bougies, tote bags, paniers, boutis...
Et au menu du restaurant La Citadelle, des petits farcis végétariens !

IMG_5290

{un des salons de la Bastide : y revenir à l'automne pour le feu de cheminée ?}

Reconnaissons que Gordes a aussi quelques jolies voisines
au charme indéniable, et Oppede le Vieux occupe une place à part.
Il se mérite. D'autant que la grimpette a été faite en sandalettes
à semelles patinantes. Mais quelle beauté !

IMG_5652 IMG_5659IMG_5656 IMG_5676IMG_5682 IMG_5678

{Oppède en bichromie : gris et vert}

Vu d'en bas, le village semble n'être qu'un éboulis surmonté d'une tour carrée
miraculeusement sauvée de la ruine. Et puis, au fur et à mesure
de l'escalade, on découvre de superbes demeures, des fenêtres à meneaux,
des échauguettes, des portes magistrales, des caves à demi cachées
par des rideaux de lierre, une chapelle, un petit cimetière de verdure,
un château et des dépendances, mais aussi une vraie place de village
ornée de restaurants un peu guinguettes, de B&B de charme,
de platanes, témoins muets de parties de pétanque acharnées,
d'un mail où paressent deux chiens endormis sur le flanc.

IMG_5658 IMG_5662

Pour la grimpette tout en haut, bonnes chaussures conseillées...
Mais pour la balade autour de la grande place, les Tropéziennes font l'affaire ! 

IMG_5683

Beaucoup de chambres d'hôtes pleines de charme laissent supposer
un séjour au calme absolu. 

IMG_5654

Le soir, les petites lampes du Petit Café s'allument
comme des lucioles à la nuit tombée. 

L'Isle sur la Sorgue, en revanche, n'est pas un village perché, mais carrément
une petite ville s'articulant autour de la rivière Sorgue qui lui donne son nom.
Il ne reste que 15 exemplaires de ses fameuses roues à aubes, forces
motrices de nombreuses industries, devenues plus décoratives qu'utilitaires.

IMG_5609

 Beaucoup de bars à vins se sont installés le long de la Sorgue, mais la ville
est surtout célèbre pour ses antiquaires et brocanteurs...
Pour le plaisir des yeux.


IMG_5618 IMG_5575IMG_5574 IMG_5627IMG_5614 IMG_5589IMG_5587 IMG_5606

{super pâtisseries chez Jouvaud; paniers et brosses chez Franza;
calissons et fruits confits chez Lalimand}

La maison Jouvaud, une institution carpentrassienne qui a également son
enseigne à L'Isle, mêle avec subtilité chocolats, fruits confits, meringues,
gâteaux de grand-mère et ... objets de déco d'actualité.

IMG_5613

Franza,une droguerie de rêve dans une des rues piétonnes : des plumeaux,
du blanc de Meudon, des seaux, des tapettes à mouches, de l'amidon en paillettes,
des blocs de savons...

IMG_5593

A voir absolument, la Collégiale Notre Dame des Anges, dont l'aspect extérieur
ne laisse pas supposer l'intérieur au décor d'un baroque inouï
!

IMG_5601 IMG_5586

Et puis, on ne peut évoquer la provence sans parler de ses marchés qui
s'étalent de guingois dans les calades des villages, parfumés, gais, colorés,
bavards, promesses de délicieux moments passés en cuisine, même pour les menus
les plus simples (là-dessus je suis très forte, surtout en vacances ;-)

IMG_5409 IMG_5407IMG_5270 IMG_6029IMG_5708 IMG_5785

{ces mini aubergines ont la taille d'une prune; lavande, encore et toujours;
la fromagerie Cabecou et Poivre d'âne; chez Odette; tarte à l'abricot et au romarin}

Apt, le samedi matin, propose un des plus beaux de la région.
Ces jours-là, la ville semble envahie par les stands gourmands.
Mais il faut y revenir les autres jours, ne serait-ce que pour découvrir
les autres petits commerces, s'émerveiller des mises en scène chez Odette,
ou déguster le fameux Galapian.

 Pour finir, quelques adresses ( à cliquer) avant de poursuivre la route
des monts du Luberon
dans un prochain billet :

* Le Cercle Républicain, Gordes

* La Bastide, Gordes 

*
La maison Jouvaud, L'Isle sur la Sorgue

* Confiserie Lilamand, L'Isle sur la Sorgue

* Droguerie Franza, L'Isle sur la Sorgue

* Le Petit Café, Oppede le Vieux

* Odette, Apt

* Cabecou et Poivre d'âne, Apt