Pourquoi ne suis-je jamais chez moi en ce moment ? Pourquoi entre plaisir
et obligations, mon sac de voyage n'a-t-il pas le temps d'intégrer sa
case dodo ? Après Nantes, Nantes et re-Nantes, Giverny, Pornic,(notons
au passage la grande aventurière...) eh bien voici Lille, une de mes villes
préférées. Serait-ce parce qu'à l'instar des gens du nord
j'ai dans les yeux le bleu qui manque à mon décor ?

IMG_0595 IMG_0586IMG_0588 IMG_0531IMG_0605 IMG_0784

{à Lille ou à Paris, je reste fascinée par l'élégant mobilier des terrasses de café}

Faux ! Du bleu, il y en avait ce jour-là, par-dessus les toits et les beffrois,
un vrai ciel provençal ! Et il nous accompagna tout au long de notre
périple haut-de-français, au programme bien chargé.

IMG_0621 IMG_0573

 On retrouve ici l'incontournable brique qui fait tout le charme des maisons
belges et de certains cottages anglais. Peinte ou naturelle, elle insuffle
chaleur, élégance et harmonie à la ville. Se promener dans le vieux Lille,
c'est avoir aussi des talents d'équilibriste tant l'assemblage des pavés
peut s'avérer périlleux !

IMG_0842 IMG_0516IMG_0567 IMG_0577

{belles maisons rue du Bastion St André ; la bière, boisson traditionnelle, à laquelle
pourtant je n'adhère toujours pas !}

 Le soir, arrêt estaminet obligatoire, un de ceux de la rue de la Porte de Gand
au nom imprononçable, et qui s'avère être la traduction flamande de Lille :
Rijsel. Nous n'avons d'ailleurs commandé que de petites choses légères,
tarte au Maroilles, welsh, Ch'tiramisu aux speculoos (!)

IMG_0628 IMG_0656IMG_0669 IMG_0681

{le bleu paon, un tsunami dans le milieu de la décoration de l'époque, 80 ans avant
que Sarah Lavoine ne le mette au goût du jour !}

Imprégnée des beaux reportages de Flo sur ces lieux quasiment mythiques,
et souhaitant faire plaisir à une amie férue d'architecture, nos pas
nous ont menées tout d'abord à la Villa Cavrois, ensuite à La Piscine. 

IMG_0685 IMG_0632

{détails de la cuisine, au modernisme épuré}

Située à Croix, dans la banlieue roubaisienne, et réalisée dans les années 30,
cette villa fut une des oeuvres majeures 
de l'architecte Robert Mallet-Stevens
pour abriter le richissime industriel
du textile Paul Cavrois et ses sept enfants.

IMG_0631

{la salle à manger des enfants}

IMG_0689

{la salle de bains des parents : 60 m2 ! }

IMG_0682

{le boudoir}

Tout, dans le choix des matériaux et du mobilier, ainsi que dans l'ingéniosité
des installations liées au confort quotidien, reflète le génie et
l'avant-gardisme de cet architecte visionnaire. Béton, acier, verre, essences
de bois exotique, marbres vert et jaune, étaient pour l'époque le reflet
d'un étonnant modernisme.

IMG_0714 IMG_0715

Tout autour, les jardins déclinent quatre thèmes axés sur l'habitat des abeilles,
le monde aquatique, les plantes aromatiques et l'agriculture.
Ce divin quartier croisien préservé regorge de maisons toutes plus sublimes
les unes que les autres. Aucune possibilité de les photographier, elles se cachent
(et elles ont raison !) et l'occasion de les admirer ne se fait qu'à la faveur 
d'une grille qui s'ouvre pour libérer une voiture, belle, cela va de soi.

IMG_0736 IMG_0732IMG_0746 IMG_0737

A quelques encablures, le musée la Piscine, qu'on ne présente plus.
Beaucoup d'entre vous ont sans doute eu déjà le bonheur de s'y rendre
pour en admirer l'exceptionnelle beauté. Contemporaine de la villa, elle est 
un des symboles de l'Art Déco, transformée en un musée au legs remarquable,
et labellisée Patrimoine du XX siècle.

IMG_0743 IMG_0747IMG_0748 IMG_0740

 Le bassin, flanqué d'un alignement de statues dont beaucoup sont à l'effigie
d'onctueuses baigneuses et de solides athlètes, reçoit le reflet frémissant
du demi soleil d'or des rosaces, symboles du levant et du couchant.
C'est somptueux, magique, hypnotisant.

 IMG_0741 IMG_0752IMG_0733 IMG_0762

{le portique, oeuvre d'Alexandre Sandier ; le Grand Cerf : Pompon n'a pas sculpté que des ours !}

On oublierait presque que ce musée hors normes abrite en ses murs aux
séduisantes mosaïques, des Bonnard, Emile Bernard, Camille Claudel, Rodin,
Bourdelle, Ingres, Vuillard et quelques délicieux Pompon dont un cerf majestueux.

IMG_0768

Le déjeuner signé Meert fut pris tardivement dans l'impressionnante
salle à manger carrelée, ouverte sur le jardin.

IMG_0770 IMG_0767

Retour sur Lille en soirée pour une dernière promenade nocturne dans les rues
chichement éclairées façon White Chapel à l'époque de Jack the Ripper,
après un honnête dîner à l'Orange Bleue, où il fut encore question
de carbonade, de crevettes grises et de merveilleux.

IMG_0819 IMG_0820IMG_0582 IMG_0885

{à Lille ou ailleurs, il y a toujours un chat sur mon chemin; j
olies maisons autour du canal du Cirque; tarte yuzu-citron-menthe signée Meert}

C'est l'hôtel Brueghel, idéalement situé entre la gare et le centre ville,
qui nous accueille à chaque escapade lilloise. Si l'entrée nous plonge
délicieusement dans un univers flamand d'une autre époque, les chambres
en revanche sont toutes refaites dans des tons gris/blanc très apaisants.

IMG_0585 IMG_0614IMG_0611 IMG_0507

{style minimaliste pour les chambres; hélas travaux de repavage très bruyants
sur le parvis de l'église Saint Maurice et... juste sous nos fenêtres}

 Finalement, nous n'avons pas en si peu de temps pu nous abandonner
dans les ravissantes boutiques de décoration qui jalonnent ces rues
aux noms magiques : rue des Chats Bossus, de la Monnaie, de la Clef,
Esquermoise, Place aux oignons...

Mais que Summer Camp, Little and Tall, Atelier Kumo et Memento Mori
se tiennent prêts à recevoir une prochaine visite, sans aucun doute.

IMG_0539 IMG_0534

{la très jolie boutique Ellen Desforges, rue de la Monnaie}

Les petites adresses sympas :

Hôtel Brueghel : ambiance familiale, jolies mais petites chambres zen, ascenseur d'époque !
Ellen Desforges : superbe choix de vaisselle, de tissus et de thés japonais
Homy : vanneries, vaisselle, lanternes, toutes ces petites choses dans l'air du temps
L'Orange bleue : bon petit restaurant au décor et à l'accueil chaleureux
Omnia : pour boire un verre
et bien sûr Meert : impossible de ne pas s'y arrêter

IMG_0522

 
  Et pour achever ces deux journées intenses, pourquoi pas un crochet
par Wissant et Wimereux, sous un ciel changeant, avec dans l'air un souffle
de pré-vacances, tandis que le regard se repait de la beauté de cette
côte d'Opale si bien nommée. On s'amuse à lire les noms des cabanes de plages
en se demandant soi-même comment on la baptiserait si l'on en possédait une...

IMG_0850

IMG_0869

 IMG_0878 IMG_0852

{entre Mirliton, Ginette et Roudoudou, le choix des petits noms sur les cabines est pour
le moins hétéroclite...Au marché de Wissant, des petites laines aux couleurs claquantes !}

Le dernier déjeuner fut pris dans un lieu qui accueillait avec sourire
les retardataires au-delà de 14h, chose rare en province, hors saison,
proposant à nos appétits renforcés par l'air marin une superbe assiette
végétarienne goûteuse et haute en couleurs.

La vie est belle : joli et frais restaurant à Wimereux, à l'accueil adorable 

Prochaine étape de la Ligne 13 : Aix en Provence !