Après trois jours à Lille, deux jours à Aix. On peut observer que mes escapades
sont de plus en plus expéditives !  A vrai dire, il ne faut pas plus
de temps depuis Paris en TGV pour rallier la capitale du calisson, que pour
chercher à se garer boulevard Haussmann au moment des 3J...

IMG_1047 IMG_1067IMG_1051 IMG_1039

Ici, lorsque la chaleur devient épaisse et sirupeuse, que le soleil
est au zénith, qu'aucune ombre de ce fait ne vient calmer
ses ardeurs, la présence des innombrables fontaines est un pur bonheur.

IMG_1033 IMG_1018

{le café Voltaire : un bon petit restaurant où l'on privilégiera l'intérieur, cosy et frais}

L'occasion était aussi et surtout de revoir le superbe Hôtel de Caumont,
qui présente actuellement les chefs-d'oeuvre du Guggenheim.

IMG_1145 IMG_1192IMG_1174 IMG_1148IMG_1138 IMG_1141

{les pièces d'apparat de l'Hôtel de Caumont}

La ville regorge de ces beaux hôtels particuliers aux façades bistre,
coiffées de leur petite casquette de tuiles romaines. Celui-ci en est
un des plus beaux exemples. Restauré et réouvert en 2015 au public sous forme
de musée, il propose des manifestations de grande qualité, tout comme
ses pairs que sont les sites rattachés au réseau Culturespaces.

IMG_1126 IMG_1117IMG_1111 IMG_1131 IMG_1134 IMG_1135 

  Être les premières à fouler les allées sablées du ravissant jardin à la
Française, en prenant garde de ne pas détruire ce géoglyphe circulaire,
oeuvre éphémère d'un jardinier un peu poète sans doute, à écouter les trilles
modulées des oiseaux inspirés et le gazouillis rafraîchissant de la fontaine
aux tritons, à lever au ciel bleu de tous les bleus un regard reconnaissant
pour ce que l'humain et la nature peuvent créer intelligemment ensemble...

IMG_1170 IMG_1187IMG_1193 IMG_1168

 Entrons à l'intérieur, car le soleil commence à être dur pour la peau.
Fraîcheur de la pierre blonde, douceur des corniches ivoire poudrée,
des murs bleu passé, mélange très sûr de l'ancien et du moderne, c'est
un régal pour les yeux. Les amateurs d'art risquent d'être déçus
car j'ai pris très peu de photos au sein de la galerie même.

IMG_1152 IMG_1167

{Edouard Manet : devant la glace ; Pablo Picasso : femme à la mantille}

Une cinquantaine d'oeuvres où se mêlent l'impressionnisme et l'avant-gardisme,
issues de la collection particulière du mécène Heinrich Thannhauser,
qui en fit don à la Fondation Guggenheim, constituent cette exposition.

seurat10 

{Georges Seurat : paysan avec houe}

IMG_1151

IMG_1150

{Paul Cézanne : assiette de pêches}

Une profusion d'artistes célèbres se livre à nous. Mes goûts ultra classiques dans
ce domaine me font privilégier les Manet, Seurat, Renoir, Van Gogh, mais Klee,
Kandinski, Braque, Delaunay et l'inévitable Picasso sont également présents.

IMG_1139

 Ces belles planches ornithologiques tapissent un des couloirs de la
bâtisse. En fait l'expo est un prétexte, car je pourrais tout aussi bien
passer des heures à admirer les détails de cet endroit. Pour mémoire,
je l'avais déjà évoqué dans un précédent billet ICI.

IMG_1086 IMG_1212IMG_1048 IMG_1084

{couleurs peu banales dans le sud, mais le gris, toujours si chic !}

 Encore glisser sa main dans l'eau fraîche du bassin, faire provision
de calissons, de miel et de lavandes sur le marché, de jolies cartes
avant de repartir, apprendre sidérée qu'à Paris il fera 11° mouillés
Gare de Lyon à notre arrivée le soir, se dire que l'an prochain
on reviendra pour le Salon côté Sud raté de peu, et en rêver...

 Hôtel Saint-Christophe, 2 avenue Victor Hugo : bien situé,
confortable

Café Voltaire, 44 rue Espariat : excellente caponata et
bons plats végétariens

Pâtisserie Riederer, place de la Mairie : pour ses calissons
et son gâteau suicidaire "l'Aixois"

Librairie Goulard, 37 Cours Mirabeau : au cas, fort improbable
où il pleuvrait pendant votre séjour, vous pouvez y passer
la journée tant cet endroit regorge de tentations;
valable aussi par temps de chaleur intense, pour se mettre à l'ombre

Sézane, 5 rue Papassaudi : pour le jeu de mots, la collection été 
et le lieu, superbe