L'idée d'un petit pied-à-terre au vert ne m'ayant pas quittée depuis
le printemps dernier, j'ai repris ma quête dans le Perche.  
En privilégiant les premiers jours d'octobre, j'étais sûre
de n'y trouver que du beau, des bois humides du parfum
des champignons, des feuillages passés à l'or fin, des vallons
nappés de brume au petit matin, des rivières gonflées
des dernières pluies dans le scintillement d'un automne naissant.

IMG_5847

Choisir un lieu où l'on passera sans doute 4 ou 5 mois de belle saison, 
quelques week-ends, n'est pas aisé, surtout lorsqu'on est contraint par
la distance (rayon de deux heures de route depuis Paris) et par le budget.
Il faut donc au préalable "tester" le coin, y passer quelques jours,
humer l'air, se conformer aux horaires des commerces, s'intéresser
aux coutumes locales, se poser la question : "ai-je envie chaque matin
de me réveiller au chant du coq (5h et des poussières) ?" Difficile de dire
non lorsqu'on a soutenu la pétition pour Maurice, le gallinacé Oléronais !
Si la réponse est oui, évidemment, il subsiste quelques points bloquants.

IMG_5819 IMG_5898IMG_5825 IMG_5822

{à Moutiers, coup de coeur pour la boîte aux lettres aux hirondelles, croisée en chemin}

Donc, poser ses valises à la Villa Fol Avril, élégant compromis entre hôtel et
maison d'hôtes à la décoration étudiée, sis dans le village de Moutiers au Perche.
Découvrir sa chambre, douillette, toute de bois vêtue, et sa large baie ouverte
sur le jardin où poussent encore courgettes et tomates cerises !

IMG_5683 IMG_5501IMG_5497 IMG_5665IMG_5666 IMG_5815IMG_5811 IMG_5696

{la Villa Fol Avril, petit bijou au coeur du Parc Naturel Régional du Perche,
et son ambiance raffinée jusque dans les moindres détails}

Monter par la route qui mène en grimpant à l'église Notre Dame du Mont Harou,
bordée de jolies maisons rousses, se retourner parfois pour évaluer la vue,
se perdre dans les petits creux, les sentes et les traverses, se souvenir
qu'on a été fillette et ramasser des feuilles de chêne, des marrons et des
glands, respirer très fort ce parfum enivrant de la belle campagne fertile
et généreuse, pour finalement se dire que oui, l'endroit n'est pas mal.

IMG_5855

IMG_5860

IMG_5836

Le Perche, ce sont des dizaines de villages comme celui-ci, mais aussi des manoirs,
des abbayes, des jardins et des forêts, et des petites villes au patrimoine
remarquablement préservé, comme Mortagne-au-Perche, patrie du philosophe Alain.

IMG_5576 IMG_5575IMG_5672 IMG_5673

{dans Mortagne, encore beaucoup de maisons dans leur jus, et de jolies boutiques
à vocation très variée}

Le musée qui lui est consacré était hélas fermé. Relire ses Propos sur le bonheur 
fera sans doute partie de mes résolutions hivernales !

IMG_5588 IMG_5540
{Emile Chartier, dit Alain, philosophe et journaliste, est né à Mortagne}

Les petits bonheurs sur la route, cela existe lorsque le facteur temps n'est
plus un souci. Une pancarte qui vous fait de l'oeil à la croisée d'une route,
et vous voici "Chez nous", enfin pas chez moi hélas, mais chez Cécile, qui tient
brocante-chambre d'hôtes et salon de thé.

IMG_5605

La photo ci-dessus est dédiée à Marie-Noëlle, folle de zinc et de
beaux ustensiles de jardin. L'arbre à écumoires est une vraie trouvaille !

IMG_5622 IMG_5612IMG_5615 IMG_5624

Cécile a pris le temps de nous faire visiter les chambres sous les combles,
vous savez, ce genre d'endroit à la tiédeur propice à la lecture, où l'on
n'a qu'une envie : se pelotonner en écoutant la pluie tomber... 

IMG_5632

Le temps d'un thé, savourer la poésie de l'endroit en regardant le soir descendre
doucement sur le jardin, et se prendre à rêver d'une maison qui aurait
le même charme et la même quiétude !

IMG_5619 IMG_5608IMG_5616 IMG_5620

{Chez nous, ce sont autant de petits coins-charme que l'on ne se lasse pas de découvrir}

La Villa Fol Avril n'assurant plus la restauration du soir, nous avons bravé
nos peurs nocturnes en traversant la forêt noire et hostile afin de rallier
d'Une île, restau bobo perdu au milieu de nulle part, au décor
un peu je-m'en-foutiste, et à la carte très courte.
Leur slogan étant "nous accordons une place très importante au végétal"
l'affaire s'annonçait bien. Las ! Entre boudin, ris et os à moëlle,
la pauvre végétarienne que je suis n'avait plus que ses yeux pour pleurer. 
Je me suis fait servir une assiette de cèpes bouchons, absolument délicieuse
reconnaissons-le, pour terminer sur une tarte banale au look très industriel. 

IMG_5645 IMG_5653

{déco minimaliste et sans recherche chez D'une île; belle assiette de cèpes}

Le lendemain, direction Bellême, ancienne capitale du Perche, et classée avec
raison Petite Cité de Caractère. Un majestueux porche médiéval nous mène
à un lacis de rues bordées d’hôtels particuliers aux teintes pastel
qu'hélas aucun rayon de soleil n'illuminera ce matin-là.

IMG_5712 IMG_5733IMG_5726 IMG_5718

J'y assouvis ma passion pour les belles portes, car ici c'est un festival !
C'est aussi le paradis des brocanteurs et antiquaires, avec une petite tendance
à "attendre" le Parisien en mal de bonnetières normandes et de pichets ébréchés.

IMG_5967 IMG_5969IMG_5968 IMG_5966

A quelques encablures, nous attend le ravissant petit village de La Perrière.
Une place, une rue ourlée d'une enfilade de maisons, quelques ruelles aux noms
très "imagés", une charmante épicerie, un libraire, un restaurant dont
je reparlerai plus bas, et c'est tout.

IMG_5971 IMG_5973IMG_5970 IMG_5972

{que pouvait-il se passer autrefois dans cette ruelle pour qu'elle ait été ainsi baptisée ?}

C'est un village-campagne, où il suffit de quelques pas de côté pour se retrouver
en plein chemin herbu, avant de revenir à l'alignement de longères très typiques,
enduites de ce mélange d'argile et de sable ferrugineux doré au soleil couchant,
et coiffées de tuiles plates ou de bardeaux de châtaigner.

IMG_5772

IMG_5754

A la Demeure du Livre, tandis qu'un petit air de jazz monte jusqu'à ses
vénérables poutres, on trouve une ambiance, des objets de voyages,
du café chaud, des chats, des vieux papiers, de la vaisselle...et des livres ! 

IMG_5806 IMG_5799IMG_5769 IMG_5773

{et celle-ci ? ne pourrait-on pas la rebaptiser rue des roses trémières ?}

C'est un peu l'heure du goûter, non ? Difficile de passer à côté de  
la Maison d'Horbé, salon de thé-restaurant-brocante où tout est
absolument exquis. Un décor très chargé dans lequel il faut adroitement
se faufiler, certes, mais que ne ferait-on pas pour accéder au buffet
de pâtisseries digne du palais de Dame Tartine ? Servis dans une vaisselle
résolument dépareillée, le cake à la pistache et griottes, le thé et le café
avaient un goût de bonheur. Craquage en boutique ? Oui, pour un modeste
et mélancolique petit tableau signé d'un artiste local.

IMG_5788 IMG_5791IMG_5974 IMG_5975

{petit doigt levé ;-) pour savourer les doux breuvages de la Maison d'Horbé;
près de la théière et du sucrier, mon tableau percheron}

 Les brumes de ce paysage percheron aux teintes sourdes se plairont à présent,
j'espère, dans un petit appartement du quatorzième arrondissement parisien.

IMG_5875

 Dernier jour : itinérance avant de rejoindre l'A13. Nous manquons de temps,
si nous voulons le prendre. Je devrai donc remettre à une autre fois ma visite
de la Maison d'Hector et des Jardins François. La halte déjeuner se fera dans un
restaurant de La Chapelle Montligeon. Je raffole de ces jolis noms de villages
très français, cela m'évoque la France de Colette, celle du Grand Meaulnes. 
Ici, une basilique néo-gothique surdimensionnée écrase ce petit village tranquille.
Nous apprenons qu'il s'agit d'un sanctuaire de la prière pour les défunts,
attirant depuis plus d'un siècle des pèlerins du monde entier.

IMG_5877 IMG_5883IMG_5882 IMG_5876

{dans la rue qui mène au sanctuaire, quelques maisonnettes hors du temps;
la fontaine qui donne son nom au village;
un petit coin du restaurant qui sert une honnête cuisine régionale}

IMG_5948 IMG_5925IMG_5904 IMG_5902IMG_5937 IMG_5911IMG_5940 IMG_5935

 Nous terminerons par l'Ecomusée du Perche de Saint Cyr la Rosière, sous la pluie.
Peu de monde en cette fin de dimanche pour visiter la maison du prieuré de
Sainte Gauburge (quel prénom !), la superbe exposition du photographe
Christophe Aubert et la balade dans le verger, où j'ai prélevé quatre
belles poires tombées, avec une arrière-pensée de confitures.

 IMG_5923 IMG_5728

 Revenons avant de conclure à mes recherches immobilières. Mes critères n'ayant
pas changé depuis ce billet, l'aventure ne fut pas simple.
Visite de trois maisons sans grand intérêt, massacrées par le home staging cher
à Stéphane Plazza d'une part, d'autre part avec jardin non attenant (!)
ou directement posées au bord de la Départementale, ou avec travaux délirants.
Que c'est compliqué un rêve qui refuse de prendre forme !

 Un clic et vous saurez tout sur mes adresses :

*Villa Fol Avril : hôtel de charme à Moutiers

*Chez nous : maison d'hôtes salon de thé brocante à Bubertré

*D'une île : restaurant et maison d'hôtes à Remalard

*Côté parc: hôtel boutique spa à Remalard

*la maison d'Horbé : restaurant salon de thé brocante à La Perrière

*la demeure du livre et les chats de la demeure du livre : libraire et poète à La Perrière

*Chez les voisins : boutique brocante à Bellême

*logis hôtel de Montligeon : hôtel restaurant à La Fontaine Montligeon

*Ecomusée du Perche