C'était il y a plus d'une semaine. On sentait bien l'hiver. Un jour
de froidure intense, ciel indigo et vent piquant. On a soulevé un peu
le voilage du salon sur une morne vue parisienne d'embouteillages,
de livraisons, d'altercations trottinette-vélo-skateur-piéton. 
On aurait pu rester au chaud, bien sûr, à présent que l'on sait
s'offrir ce luxe, quand tout à coup l'idée lumineuse est apparue.

IMG_8320 IMG_8291IMG_8334 IMG_8301

Versailles ! Se promener dans le parc du château fait indéniablement partie
des petits riens énoncés dans le précédent billet, et faire les choses
lorsqu'elles se présentent (en clair, ne plus procrastiner ) des BR* 2020.

IMG_8296 IMG_8285IMG_8279 IMG_8331

Comment un même lieu peut-il prendre autant de visages différents,
selon le jour ou la saison?  En juin, lorsque vous vous aventurez
aux abords du château, s'offre à vous le spectacle désolant d'une mer
d'autocars bariolés, déversant une horde de personnages tout aussi
bigarrés, qui peu à peu forment bon gré mal gré une file indienne
démesurée autant que décourageante. Et tous armés de perches à selfies,
bien décidés d'en découdre avec la Royauté.

IMG_8267

IMG_8276

Mais ce jour-là, peu de monde autour des bassins, juste quelques silhouettes
dodues et matelassées qui se meuvent lentement dans les allées
ourlées de statues encapuchonnées et de topiaires ciselés à l'ancienne.

IMG_8280

On a pratiquement le Petit Trianon pour soi tout seul, on se délecte
de sa chaleur bienfaisante, on délaisse un peu les meubles, trop guindés,
pour se concentrer sur les poignées de portes, les bordures de cadres, 
les rosaces en pâtisseries qui ornent les plafonds, les jolis détails. 

IMG_8312 IMG_8311IMG_8305 IMG_8302

 L'exploit accompli, les mains raidies de froid, le nez humide en gyrophare,
on est enfin rentrés chez soi où, par quelques accessoires roses et fleuris, 
semble encore flotter l'esprit de la dernière reine de Versailles.

IMG_8248 IMG_8348IMG_8346 IMG_8255

{échappés du Hameau, chèvre et biquet en laine foulée Muji; assiette @revedargile;
moule à brique indonésien @villagypsy}

A Versailles autrefois, les hivers devaient être bien rudes dans les salons
chamarrés. Les lits étaient-ils déjà réchauffés à la bassinoire ?
Ou plus rudimentairement à l'aide de bouillottes en vessies de porc ?

IMG_8353 IMG_8372IMG_8371 IMG_8178

{en tous cas, j'aurai bien chaud...le petit phoque a été trouvé sur un marché de Noël
japonais, mais je n'ai pas su à quel endroit le poser dans la crèche...}

 Inspirée par Alizarine et Lin Hortense dans leurs déclinaisons
de croissants
de lune au petit point, je me suis lancée dans la
confection laborieuse
d'une housse de bouillotte, coupée dans le tissu
d'une nappe damassée
hors d'usage. Merci de ne pas zoomer, tout est fait
à la main. 
Les broderies se gondolent un peu car le fil doré utilisé
est aussi
souple que du câble. Mais je trouve quand même que comme cadeau
de fête des mères exécuté par une enfant de 8 ans, ce n'est pas si mal :-))

* Bonnes Résolutions