14 octobre 2020

Le Danemark des peintres

Il y avait ce petit voyage prévu depuis longtemps déjà, dont on avait rêvé, qu'on avait préparé, et auquel on avait renoncé, comme à tant d'autres projets d'ailleurs... Copenhague devra sans doute attendre une période plus sereine pour que j'en découvre les charmes. Et puis il y a eu l'annonce opportune de l'exposition l'Âge d'or de la peinture danoise, installée, quel choix heureux, dans ce bijou architectural qu'est le Petit Palais. L'occasion était trop belle pour tenter une approche du pays par le biais de ses... [Lire la suite]
Posté par Triskell1 à 06:40 - - Commentaires [40] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

27 septembre 2020

Voilà, c'est l'automne

La porte s'est refermée sur l'été. Pas de regrets, il arrive un moment où il faut savoir mettre fin aux belles histoires. La question cette année est : En était-ce vraiment une ?     {tons d'automne : kit pour faire pousser du basilic chez soi; vide-poches Antoinette Poisson pour Dyptique; thé La boîte à thé; lampe souris Seletti; et les jolis paquets-cadeaux de Mint & Lillies pour une jeune collègue} La réponse ne peut se trouver que dans notre propre ressenti. Etre restés chez soi, comme le titre de ce... [Lire la suite]
Posté par Triskell1 à 07:16 - - Commentaires [39] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
13 septembre 2020

La rentrée buissonnière

Il y a encore quelques jours, flottait comme un air de rentrée, ne serait-ce que par le temps venteux, la lumière qui décline, cette fraîcheur matinale qui vous saisit dès la fenêtre ouverte sur le matin qui peine à prendre le pas sur la nuit. Et puis, comme un baroud d'honneur, l'été a décidé de nous offrir encore le plaisir des jambes nues, des "after" en terrasse, des persiennes mi-closes sur la crudité du soleil postméridien, des soirées, quoiqu'écourtées, au jardin qu'il faut bien arroser.   {Une lecture indispensable... [Lire la suite]
Posté par Triskell1 à 22:12 - - Commentaires [39] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
27 août 2020

Breizh forever/la fin du voyage

Quittant Locronan et ses terres de légende, nous voici découvrant la fameuse presqu'île en forme de croix, judicieusement nommée Crozon. Une petite pluie fine vient rafraîchir nos idées, mais nous ne la sentons pas, car comme l'affirme le célèbre adage un peu osé, remis au goût du jour par l'inégalable et gracieux Olivier de Kersauzon, "en Bretagne, il ne pleut que sur les c..."  {la plage de Morgat, vue de notre coin pique-nique: même en plein mois d'août, la distanciation n'y pose aucun... [Lire la suite]
Posté par Triskell1 à 06:49 - - Commentaires [42] - Permalien [#]
Tags : , ,
19 août 2020

Breizh forever/de la petite mer à la fin des terres

 Pour certains d'entre nous, les envies de lointaines évasions ayant été mises à mal, il a fallu piocher dans nos ressources hexagonales, que personnellement je qualifierais d'infinies. Ne serait-ce que sur ce petit bout de territoire bien à l'ouest, dont je n'aurai jamais, c'est certain, exploré tous les secrets.  {l'île aux Moines, vue de l'embarcadère} Les îles ont ceci de fabuleux qu'elles offrent la grisante sensation de devenir des aventuriers en puissance. Encore faut-il qu'elles soient désertes... ... [Lire la suite]
Posté par Triskell1 à 23:01 - - Commentaires [30] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
15 août 2020

Breizh forever/Rochefort en Terre

Un village breton beau dans sa rude simplicité, comme il en existetant sur ces terres ingrates. Il y a le boulanger, le grainetier,l'épicerie-qui-vend-de-tout, le charcutier, le chausseur (charentaises, bottes et sabots)le café du bourg en bas, celui d'en haut, le tout petit bureau de poste en bois sombre, à peine plus grand qu'un lit clos.Une mobylette pétarade dans la rue principale. "Ah tiens, c'est y pasle jeune à Machin ?" Les rares véhicules qui le traversent font un bruitde vieille tondeuse grippée. Ce sont des Ami 6,... [Lire la suite]
Posté par Triskell1 à 08:57 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

16 juillet 2020

Liberté conditionnelle

Ne serait-ce que pour le souffle léger du vent matinal qui fait frissonner le rideau de gaze, pour l'odeur des jasmins, mêlée à celle du premier café que l'on boit accoudée à la fenêtre, pour le chant de ces oiseaux inconnus des grandes villes, pour le nid arachnéen découvert dans la bougainvillée, pour la robe facile que l'on enfile sans se poser de questions sur son allure, les sandales où l'on glisse ses pieds déjà un peu dorés, oui, pour tout cela, quel bonheur d'avoir quitté Paris, sa boîte à chaussures de 48m2, ses trottoirs... [Lire la suite]
Posté par Triskell1 à 10:21 - - Commentaires [35] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
23 juin 2020

Comme avant

Ma première sortie hors de Paris, je l'ai faite bien après l'autorisation gouvernementale. Peur de tout, des gens que j'allais croiser, de l'air que j'allais respirer, des choses que j'allais toucher.    {à Chevreuse, la promenade des Petits Ponts, une jolie découverte; croisé deux dames aquarellistes, très inspirées, mais que je n'ai pas osé photographier...} Me raisonnant, j'ai réalisé à quel point cette méfiance n'avait plus beaucoup de sens. La baroudeuse que je suis ne s'étant pas aventurée plus loin que Chevreuse,... [Lire la suite]
Posté par Triskell1 à 07:08 - - Commentaires [40] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
12 juin 2020

Calice

Un chagrin redouté, repoussé, nié, mais on y est. 18 ans de vie, 18 années de partage, d'amour, de jeux et de tendresse, viennent de s'achever. Tu étais mon bonheur du matin et mon dernier baiser du soir, ma petite surprise derrière la porte lorsque je rentrais à la maison, mon ravissement quotidien. Calice, j'espère que le Pays où tu es partie est celui des Merveilles.Ma tristesse et mon chagrin n'ont pas de nom.    N'oublie pas d'aller frotter ton petit museau rose sur celui de Triskell.Il t'attend. Je vous aime... [Lire la suite]
Posté par Triskell1 à 23:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
11 mai 2020

Revivre ?

 Le moment est arrivé. D'oser quelques premiers pas craintifs hors de son périmètre autorisé, de s'aventurer prudemment dans la ruequi semble, en gagnant du mouvement et de la vie, avoir perdu toute élégance, toute séduction. Car d'autres n'ont visiblement pas cette réserve. Qui papotent en rangs serrés et sans masques.On ne sait plus si l'on a vraiment encore envie de sortir. On est comme un animal reclus à qui on vient d'ouvrir la porte de la cage. Que le monde semble hostile tout à coup !      On se dit... [Lire la suite]
Posté par Triskell1 à 14:58 - - Commentaires [38] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,