24 avril 2020

Au bout de ma rue (poésie urbaine)

Confinée comme toute le monde, je me montre plutôt obéissante, pour une fois. Après quelques jours à ma fenêtre, lasse de contempler l'échafaudage de l'immeuble d'en face dont les travaux se sont arrêtés le 17 mars, j'use à présent sans excès de mes droits de sortie pour me ravitailler. (Ou alors il faudra que l'on m'explique comment conserver pendant trois semaines les fruits et légumes frais...)     Quittons donc ce dodu canapé, abandonnons ces lectures innocentes, une dernière caresse à Calice, et munie du petit... [Lire la suite]
Posté par Triskell1 à 06:48 - - Commentaires [48] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

08 avril 2020

Voir le jour

Voir le jour se lever sur une aube qui semble si sereine. Calme sur la ville. Inquiétant. Silence des agneaux. Respiration courte. Insomnie.    {côté gros gâteaux, j'ai atteint mon pic, cela devrait se calmer à présent; dire au revoir à l'hiver en dorlotant quelques pulls dans une petite housse bidouillée dans un vieux drap} J'ai fait une chose insensée la nuit dernière. A trois heures, je me suis levée, ai enfilé un mateau par dessus le pyjama, avec un sécateur dans la poche, chaussé des ballerines à semelle... [Lire la suite]
Posté par Triskell1 à 06:21 - - Commentaires [57] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
26 mars 2020

Recluse

Que pourrais-je dire de plus qu'il n'ait déjà été dit ? Nos vies, d'habitude si différentes, si complexes, qu'elles soient secrètes ou spontanées, comme elles se ressemblent depuis quelques jours !Suspendus aux lèvres des journalistes, des politiques et surtout des médecins sur les chaînes d'infos non-stop, vissés sur les smartphones, agrippés aux IG, Whatsapp et autres réseaux afin de préserver le fil ténu, tendu vers ce qui fut notre univers familier, notre tribu, notre communauté, nous voici expérimentant une façon d'être aussi... [Lire la suite]
13 mars 2020

En attendant mieux

Rarement mois de février fut plus ennuyeux. Un hiver qui ne ressemble à rien, même pas froid, juste très mouillé, un peu désolant, semble mollement céder la place à un printemps apathique. Les sorties se font sous surveillance, on se dit bonjour de chaque côté de la rue, on passe son temps les mains sous le robinet, on n'embrasse plus, on ne se touche plus, on attend que "ça" passe.    Je ne cherche pas à fuir la réalité et me montrer inconséquente, mais enfin tourner en rond chez soi en traquant des poussières... [Lire la suite]
Posté par Triskell1 à 07:11 - - Commentaires [30] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
18 février 2020

Les petits câlins

Je connais deux tortues, là-bas, dans l'ouest, qui après avoir passé un court hiver sous la paille, s'éveillent avec douceur. Le jardin qui s'était frileusement replié sur sa pelouse humide, s'ébroue sous des promesses de fleurs. Il est encore un peu tôt pour que nous puissions en faire autant, car dans la moitié nord de la France, l'heure des manches que l'on retrousse et des gorges à l'air n'est pas encore venue.   {bouquet d'anémones et genêt blanc au marché des Enfants Rouges; choux à la crème les Dunes... [Lire la suite]
Posté par Triskell1 à 19:07 - - Commentaires [42] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
03 février 2020

C'est (pas) Versailles ici

C'était il y a plus d'une semaine. On sentait bien l'hiver. Un jour de froidure intense, ciel indigo et vent piquant. On a soulevé un peu le voilage du salon sur une morne vue parisienne d'embouteillages, de livraisons, d'altercations trottinette-vélo-skateur-piéton. On aurait pu rester au chaud, bien sûr, à présent que l'on sait s'offrir ce luxe, quand tout à coup l'idée lumineuse est apparue.    Versailles ! Se promener dans le parc du château fait indéniablement partie des petits riens... [Lire la suite]
Posté par Triskell1 à 18:41 - - Commentaires [41] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

19 janvier 2020

Aimer l'hiver

Aimer l'hiver, c'est ne pas se laisser aller à la mélancolie toute naturelle qui suit les fêtes, c'est résister aux assauts du froid dès que l'on met le nez dehors, c'est envisager ne serait-ce qu'un court instant de bonheur chaque jour ! {les voeux d'Isabelle sont arrivés de cette façon...} Ces instants-là ne venant pas tout seuls, il faut leur forcer un peu la main, ou simplement se réconcilier avec la simple mais si précieuse banalité du quotidien.    Ce sont peu de choses en fait... s'émerveiller... [Lire la suite]
Posté par Triskell1 à 16:45 - - Commentaires [40] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
04 janvier 2020

Et après ?

La marche de Radetzky a lancé ses derniers flonflons, il ne reste plus qu'un Ferrero dans la coupelle, le lave-linge brasse depuis une heure nappes et serviettes. Dans le décor de ces jours d'après, les étoiles et les guirlandes semblent tout à coup décalées, tandis que retombe tel un soufflé l'excitation qui nous portait.     {étoiles de papier home made selon un tuto de @aureliemazurek; dessin extrait du livre "Un petit noeud dans les cheveux"; coussinet parfumé : ravissante... [Lire la suite]
Posté par Triskell1 à 15:12 - - Commentaires [42] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
19 décembre 2019

Enfance choyée, douceurs sucrées et autres fariboles

Enfants choyés, enfants des pays en paix, enfants des beaux quartiers, nés sous une bonne étoile, celle que bientôt on plantera au sommet du sapin en se hissant sur un tabouret...    Ce joli salon, rose et doux comme un chamallow, et beaucoup plus intime que celui évoqué dans mon précédent billet, vous est dédié.Dans les allées, nulle bousculade mais comme une guillerette fébrilité de bon ton, car les jolis enfants ont aussi de jolis parents, des mères à longs cheveux habillées vintage, des pères à la barbe légère et... [Lire la suite]
Posté par Triskell1 à 09:57 - - Commentaires [42] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
02 décembre 2019

Xmas is coming

Est-ce pour tenter de sortir d'une désagréable sensation de vacuité et de lassitude que j'émiette depuis plus de deux semaines, un à un dans la maison, quelques premiers signes annonciateurs de Noël ?     J'ai trouvé ce mois de novembre bien laid, bien long, bien froid. Le Luxembourg lui-même claquait des dents. Peu de monde pour se lover entre les bras verts des célèbres fauteuils.Il a fallu beaucoup de gâteaux pour s'en consoler.     {Dans le jardin du Luxembourg,Sous le regard... [Lire la suite]
Posté par Triskell1 à 08:09 - - Commentaires [34] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,