30 avril 2021

Cuisine et dépendances

Si l'on veut considérer les choses avec un brin de réalisme, nos ailes atrophiées ne nous permettant pas les évasions convoitées, les procrastinations n'ont plus lieu d'être. Comme, par exemple, trier, classer et étiqueter l'administratif, ranger la partie haute et si peu visitée des placards , se décider à mettre une pièce au genou du jean chéri, et même, soyons fous, repeindre la cuisine.    {je refuse d'entendre que cette cuisine est de nouveau encombrée de choses inutiles...Je me le dis assez... [Lire la suite]
Posté par Triskell1 à 11:19 - - Commentaires [39] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

05 avril 2021

Le quotidien

La vie quotidienne semble repartie pour un scénario peu propice à l'aventure.Comparativement à l'an passé, le rayon des 10 kilomètres nous apparaît comme une bouffée d'air, un blanc-seing pour toutes les audaces !    {douceur d'un gâteau à la crème de marrons et d'un chat tout aussi moelleux} Berlingot le chat n'en a cure. Son grand âge, à moins que ce ne soit son goût prononcé pour la sieste, lui confère une sérénité à toute épreuve face au confinement. Pendant que sa maîtresse par... [Lire la suite]
Posté par Triskell1 à 17:10 - - Commentaires [41] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
07 février 2021

Patience

Ce billet n'a d'intérêt que celui de maintenir la tête de mon petit blog hors de l'eau. Car que dire si ce ne sont des banalités ? Attente, courage, espoir, angoisse, colère, peur, patience, ces mots, on les a tellement utilisés, malaxés, retournés dans tous les sens qu'ils finissent par en être dénués, usés jusqu'à la corde.    {des coussins, un gros pull, et quelques effluves de l'eau de toilette un peu sucrée de Pennalighon's, petit souvenir d'un déjà lointain séjour londonnien : quand pourrons-nous... [Lire la suite]
19 janvier 2021

Les bonnes manières

La décence et la plus élémentaire des politesses exigent que l'on présente ses voeux avant la date butoir du 31 janvier, ce qui, à mon sens, frise encore la goujaterie, comme l'explique très bien cet éminent professeur de bonnes manières (note à moi-même : envoyer ce lien à qui de droit...)    {parmi toutes les jolies cartes reçues, voici celle faite main par Claudie;le panettone passera-t-il le mois ? et puis encore quelques attentions délicatement nouées de la part d'une amie bretonne très chère qui les... [Lire la suite]
Posté par Triskell1 à 21:04 - - Commentaires [48] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
17 novembre 2020

Tant que nous pourrons encore nous émerveiller

Les voici donc ces longues soirées qui n'en finissent plus, ces petits matins brumeux qui n'encouragent pas à un lever joyeux, ces week-ends humides à tourner en rond, puisque les forêts sont à mille lieues et qu'aucune case de l'attestation de sortie ne mentionne la possibilité de s'y évader ne serait-ce que pour une heure...   {cocooning forcé... autant le faire bien... thé offert par Marie*; petit DIY MC Idées, à reproduire si on en a le temps et le talent; cake maison} D'habitude, novembre - le bien nommé brumaire... [Lire la suite]
Posté par Triskell1 à 13:45 - - Commentaires [43] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
14 octobre 2020

Le Danemark des peintres

Il y avait ce petit voyage prévu depuis longtemps déjà, dont on avait rêvé, qu'on avait préparé, et auquel on avait renoncé, comme à tant d'autres projets d'ailleurs... Copenhague devra sans doute attendre une période plus sereine pour que j'en découvre les charmes. Et puis il y a eu l'annonce opportune de l'exposition l'Âge d'or de la peinture danoise, installée, quel choix heureux, dans ce bijou architectural qu'est le Petit Palais. L'occasion était trop belle pour tenter une approche du pays par le biais de ses... [Lire la suite]
Posté par Triskell1 à 06:40 - - Commentaires [40] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

27 septembre 2020

Voilà, c'est l'automne

La porte s'est refermée sur l'été. Pas de regrets, il arrive un moment où il faut savoir mettre fin aux belles histoires. La question cette année est : En était-ce vraiment une ?     {tons d'automne : kit pour faire pousser du basilic chez soi; vide-poches Antoinette Poisson pour Dyptique; thé La boîte à thé; lampe souris Seletti; et les jolis paquets-cadeaux de Mint & Lillies pour une jeune collègue} La réponse ne peut se trouver que dans notre propre ressenti. Etre restés chez soi, comme le titre de ce... [Lire la suite]
Posté par Triskell1 à 07:16 - - Commentaires [39] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
11 mai 2020

Revivre ?

 Le moment est arrivé. D'oser quelques premiers pas craintifs hors de son périmètre autorisé, de s'aventurer prudemment dans la ruequi semble, en gagnant du mouvement et de la vie, avoir perdu toute élégance, toute séduction. Car d'autres n'ont visiblement pas cette réserve. Qui papotent en rangs serrés et sans masques.On ne sait plus si l'on a vraiment encore envie de sortir. On est comme un animal reclus à qui on vient d'ouvrir la porte de la cage. Que le monde semble hostile tout à coup !      On se dit... [Lire la suite]
Posté par Triskell1 à 14:58 - - Commentaires [38] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
24 avril 2020

Au bout de ma rue (poésie urbaine)

Confinée comme toute le monde, je me montre plutôt obéissante, pour une fois. Après quelques jours à ma fenêtre, lasse de contempler l'échafaudage de l'immeuble d'en face dont les travaux se sont arrêtés le 17 mars, j'use à présent sans excès de mes droits de sortie pour me ravitailler. (Ou alors il faudra que l'on m'explique comment conserver pendant trois semaines les fruits et légumes frais...)     Quittons donc ce dodu canapé, abandonnons ces lectures innocentes, une dernière caresse à Calice, et munie du petit... [Lire la suite]
Posté par Triskell1 à 06:48 - - Commentaires [48] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
26 mars 2020

Recluse

Que pourrais-je dire de plus qu'il n'ait déjà été dit ? Nos vies, d'habitude si différentes, si complexes, qu'elles soient secrètes ou spontanées, comme elles se ressemblent depuis quelques jours !Suspendus aux lèvres des journalistes, des politiques et surtout des médecins sur les chaînes d'infos non-stop, vissés sur les smartphones, agrippés aux IG, Whatsapp et autres réseaux afin de préserver le fil ténu, tendu vers ce qui fut notre univers familier, notre tribu, notre communauté, nous voici expérimentant une façon d'être aussi... [Lire la suite]