Se rouler en boule en attendant que ça passe... Pourquoi pas.
Cela ne peut durer qu'un temps.
Se lever, se secouer, faire ce qui doit
être fait, se comporter
en adulte, et régler les problèmes les uns après les autres.

IMG_0202

Le petit pont fragile entre 2017 et 2018 fut compliqué à emprunter.
Et puis l'hiver par-dessus tout cela !
Inutile de le nier, il est là, pour aussi longtemps que
les autres saisons, alors autant faire ami-ami.

IMG_9850 IMG_9885IMG_9889 IMG_9855IMG_9860 IMG_9936IMG_9926 IMG_9911

{les belles demeures victoriennes de Notting Hill et les petits commerces de Portobello}

Se souvenir plutôt de ces quelques jours londoniens si intenses,
à arpenter les rues dont le pavé ruisselait du scintillement
des vitrines, alors en pleine extravagance christmasienne.

IMG_9581 IMG_9603IMG_9597 IMG_9626

{Fortum & Mason, mon préféré...}

Montrer à l'enfant qui vous accompagne tout ce qui, mais c'est très subjectif,
fait le charme de cette ville insaisissable. Les portes colorées,
les façades victoriennes, Portobello et Notting Hill, le kitsch et le sacré,
le chic et l'inimaginable, Big Ben muette dans son carcan
 jusqu'en 2021,
Fortnum & Mason, les mews, les dernières cabines rouges,
les biscuits à la cacahuète à 1£ chez Tesco,
les profondeurs
abbyssales du métro,
le foodhall de Selfridges, et of course
celui de Harrod's, l'escalade périlleuse des escaliers d'autobus,

  IMG_9644 IMG_9882

les so chic boutiques de tailleurs pour hommes autour de
Jermyn Street (hélas pas croisé Colin Firth...), les bateleurs
de Covent Garden,les tartines badigeonnées de Marmite*, le trifle
aux fruits rouges, les eaux de Penhalligon's et celles de Floris...

IMG_9934

Mais découvrir aussi de chouettes boutiques, dont la délicieuse papeterie
Kikki K, se féliciter d'avoir pris
l'Eurostar pour venir
et se trouver ainsi limitée dans les achats volumineux,

IMG_9876

adorer les maisons guimauves et leurs couronnes de l'Avent,

IMG_0090 IMG_0091IMG_0103 IMG_0107IMG_0108 IMG_9902IMG_0080 IMG_0030

{ Biscuiteers et Kathrina Phillips : deux jolies boutiques dans Portobello}

 Tester des trucs rigolos et écoeurants chez Biscuiteers,
faire une heure et demie de queue pour visiter l'Abbaye de Westminster,
que l'on n'avait sans doute pas revue depuis son adolescence turbulente,
et rester stupéfaites devant tant de grandeur et de majesté.

IMG_0008 IMG_9998IMG_0015 IMG_9996

 Aucune photo n'étant permise à l'intérieur, je me suis contentée
de quelques détails annexes dans la galerie du cloître.

IMG_9667

Et bien sûr, et n'est-ce pas le clou du voyage lorsque l'on a 11 ans,
la virée Harry Potter dans les studios de la Warner. Poser plein
de questions à l'enfant qui vous explique patiemment d'un air
de petite institutrice avec ses lunettes rondes sur le bout
de son nez retroussé (un hommage au héros ?), qui sont ces personnages,
tandis que petit à petit on se prend au jeu et comprend cette
fascination universelle pour les apprentis sorciers de Hogwarts.

IMG_9795

IMG_9796

IMG_9730 IMG_9694

 Puis quitter l'île et revenir chez soi, un peu fauchée, assez chargée,
se mettre en pause pour trouver calmement des solutions à l'imprévu,
heureuse d'avoir glané ces quelques instants joyeux, en se disant
une fois de plus que rien ne dure.
Et de ce fait,que les pires moments ont aussi une fin.

 IMG_0187 IMG_0203

*Prononcer "Marmaïte" ! :-)